Retour en haut
Entrepreneurs

#ConsoCollab Envie de voyager autrement ? WeTruck vous ouvre les cabines de camions

#ConsoCollab : Envie de voyager autrement ? WeTruck vous ouvre les cabines de camions
par

Après la voiture, l’avion et même le bateau, un nouveau moyen de transport entre dans l’ère de l’économie collaborative : le camion. Sillonnant les routes de France et de Navarre, les routiers deviennent, grâce à WeTruck, des compagnons de voyage hors du commun qui permettent aux utilisateurs de faire des économies, tout en prenant de la hauteur !


Chaque jour, des millions de camions sillonnent les routes européennes. Quand on connait le succès du covoiturage, appliquer ce même principe aux camions semble tout ce qu’il y a plus logique. Un Paris-Lyon pour 20 euros, qui dit mieux ? Confortable et économique, le “cocamionnage” permet en prime de découvrir un métier dont on parle peu et de partager, le temps d’un trajet, le quotidien d’un routier.

Victor Clément, le fondateur de cette plateforme qui a vu le jour en 2015 a eu cette idée alors qu’à l’occasion d’un trajet en covoiturage vers un lieu rural, il a remarqué que de nombreux poids lourds allaient vers la même destination que lui. Allant jusqu’aux confins de la France, les camions lui semblent donc tout indiqués pour emmener des individus à travers tout le territoire et même au-delà. Aujourd’hui, WeTruck propose 80 lignes régulières dans trois pays et enregistre chaque mois environ 1500 trajets. Ensemble, voyageurs et conducteurs ont déjà parcouru plus de 20 000 kilomètres.

WeTruck

“Notre business model est basé sur  une commission de 15% par transaction réalisée sur le site wetruck.fr, explique le fondateur. WeTruck reverse ensuite le montant des voyages aux entreprises de transport qui peuvent le partager avec le conducteur.”

Si la question de la sécurité et de la responsabilité du voyageur se pose, tout comme pour le covoiturage, le passager est couvert par la police d’assurance de la flotte des transporteurs. Certains acteurs sont toutefois déjà vent debout contre cette nouvelle manière de voyager, à l’instar de l’Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) du Centre-Val de Loire, qui s’est positionnée contre cette pratique, arguant notamment que le fait de prendre un passager peut déconcentrer le conducteur et que transport de voyageurs devraient rester le domaine des sociétés compétentes dans le domaine. Une position qui n’empêche pas Wetruck de se développer, la startup est même à a recherche d’investisseurs !

Crédit photo : Shutterstock
  • dav

    intéressant comme article, de notre côté nous développons le cobusage , plus d’info http://www.covoituragebus.fr

  • http://www.twitter.com/jabric Jérémie Abric

    20 000km parcourus pour 1000 trajets par mois… Y’a pas comme un problème de cohérence dans les chiffres annoncés ?