Retour en haut
Entrepreneurs

#FoodTech Kwalito, l’arme anti marketing-alimentaire qui déchiffre les étiquettes de 45 000 produits

#FoodTech : Kwalito, l’arme anti marketing-alimentaire qui déchiffre les étiquettes de 45 000 produits
par

Kwalito est une application qui déchiffre les étiquettes de 45 000 produits alimentaires. Pour agrandir l’équipe et se lancer au Royaume-Uni, la startup cherche actuellement à lever 400 000 euros. 


Les étiquettes alimentaires sont un véritable casse-tête. Qui sait réellement ce que sont le nitrite de sodium ou le nitrate de potassium ? Pourtant jugés “très toxiques”, ce sont des additifs autorisés dans la filière biologique. Comme quoi tout est question de marketing, même ce que l’on pense être plus sain. Pour déjouer les étiquettes à rallonge incompréhensibles des professionnels de l’agroalimentaire,  Aleksandra et Pierre Killy ont lancé Kwalito, une application qui permet en quelques secondes de déchiffrer la composition d’un produit rien qu’en scannant son code-barre.

kwalito-app

Depuis septembre 2015, l’application enregistre +40% d’utilisateurs actifs chaque mois. Avec 45 000 produits référencés, notamment grâce à la contribution de la communauté, la base de données grossit chaque jour. Idéale pour les personnes ayant des contraintes alimentaires, comme les allergies, mais aussi pour tous ceux qui veulent tout simplement savoir précisément ce qui se trouve dans leur assiette, l’application permet en quelques secondes de savoir ce qui est adapté à l’individu qui s’est enregistré. Une fois l’appli téléchargée, l’utilisateur précise ses contraintes alimentaires (sans gluten, sans lactose, sans fruits à coques etc) ou le type de régime alimentaire qu’il suit (végétalien, végétarien). Il peut même ajouter des points de vigilance plus généraux comme les additifs toxiques. Lors du scan d’un produit, l’application jugera alors, sur la base de la composition du produit, si celui-ci est adapté, ou non, à l’utilisateur et à ses contraintes.

Incubée au Numa jusqu’en décembre, Kwalito cherche actuellement 400 000 euros pour recruter de nouveaux profils tels qu’un data analyst, un développeur, un développeur mobile ou encore un growth hacker. Au total, l’équipe devrait compter 9 personnes d’ici décembre. Le challenge cette année pour Kwalito est également de lancer l’application au Royaume-Uni, un territoire particulièrement vigilant sur tout ce qui concerne l’alimentation.



Le concept vous intéresse ? Kwalito participe en ce moment au concours de la Fabrique Aviva pour remporter 50 000 euros. Pour voter pour Kwalito, rendez-vous sur le site dédié.

  • CopyPolice

    Les 45 000 produits ne viennent pas de “la communauté” mais de la base de donnée OpenData “Open Food Facts”. Merci de bien vouloir rectifier.

  • Contrib

    Même avis que CopyPolice : celles et ceux qui ont référencés 45.000 produits sont les contributeurs de OpenFoodFacts.

  • http://www.linkedin.com/home?goback= SebastienNantes
  • http://www.linkedin.com/home?goback= SebastienNantes

    Quels sont les droits sur ce type de bases ?

  • Sam

    La base est protégée en droit français par le droit sui generis sur les bases de données :
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006069414&idArticle=LEGIARTI000006279245
    et les photos par le droit d’auteur standard.

    Les 2000 contributeurs d’OpenFoodFacts ont choisi de rendre leur travail (données et photos) disponible gratuitement à tous, sous deux conditions : attribution (dire que la base vient d’OpenFoodFacts) et repartage (repartager les améliorations de la base dans les mêmes conditions). http://fr.openfoodfacts.org/data

    Kwalito utilisait jusqu’à ce matin les données et photos des contributeurs d’OpenFoodFacts sans respecter ces conditions, donc en toute illégalité.

    La mise à jour faite ce matin par Kwalito supprime les données OpenFoodFacts et les remplace par des données et photos dont certaines rapellent furieusement celles de Monoprix. D’où qu’elles viennent, on peut espérer que ces données et photos aient cette fois-ci été acquises légalement.