Retour en haut
Entrepreneurs

#Étude Legalstart publie les résultats de son premier Observatoire de la création d’entreprise

#Étude : Legalstart publie les résultats de son premier Observatoire de la création d’entreprise
par

Solution en ligne de création de documents juridiques et de formalités administratives à destination des TPE/PME, Legalstart a analysé les informations des startups passées par sa plateforme pour en tirer son premier Observatoire de la création d’entreprises en France.


L’expert juridique en ligne des petites entreprises comptabilise fin janvier 2016 plus de 20 000 entrepreneurs ayant eu recours à sa plateforme pour leurs démarches juridiques. Legalstart a donc tiré parti des données qu’il possédait pour livrer son premier Observatoire de la création d’entreprises en France. Legalstart a cherché à savoir quelles étaient les régions les plus “entreprenantes”, les secteurs d’activité et les types de sociétés vers lesquels les français se tournent au moment du grand saut dans l’univers de l’entrepreneuriat. Pas de profil type de l’entrepreneur, en revanche une donnée est clé : celle de l’entrepreneuriat féminin, qui plafonne à 19%.

L’Île-de-France championne de la création d’entreprise

Sur le podium des régions les plus créatrices en France, on retrouve donc l’Île-de-France avec 42% de la création d’entreprise en 2015, l’Auvergne-Rhône-Alpes avec 10% et la région PACA avec 9%. Le statut de SAS est très populaire auprès des entrepreneurs et continue de prendre des part sur le statut de la SARL, en grande partie en raison de la complexité du régime social du TNS / RSI. En effet, les SAS (ou SASU pour les entrepreneurs individuels) représentent 69% des créations d’entreprises.

Domaine le plus prisé : le transport

Pour ce qui est des domaines d’activité, c’est le transport qui arrive en tête avec 15% des créations d’entreprises, dû en grande partie par l’essor des activités de VTC, suivi par les activités commerciales (14%), d’informatiques et internet (13%), le BTP (13%) et les activités de conseil.

Une forte tendance à l’entrepreneuriat

Le statut d’auto-entrepreneur a, cette année encore, séduit les Français. Celui-ci est lié à sa simplicité et s’affirme comme le moyen le plus rapide pour se lancer, alternative à l’emploi et tend à fragiliser la situation de certains travailleurs.

La création d’entreprise comme alternative au chômage

Legalstart a couplé ses données à celle de l’Observatoire des auto-entrepreneurs d’ Opinion Way et montre que le désir de créer son entreprise est la motivation principale de 83% des auto-entrepreneurs. Pour 71% des Français, créer son entreprise est une alternative au chômage.

Méthodologie

Legalstart.fr, spécialiste de la création d’entreprise et première plateforme de services juridiques en ligne pour les professionnels, a réalisé son étude sur un échantillon de 2800 nouveaux entrepreneurs, représentatif des sociétés créées depuis le 1er janvier 2015.