Retour en haut
Entrepreneurs

#Infographie Où sont les femmes dans les entreprises du CAC 40 ?

#Infographie : Où sont les femmes dans les entreprises du CAC 40 ?
par

Où sont les femmes dans les grandes entreprises ? TEDxChampsÉlyséesWomen dévoile une étude sur leur place dans les établissements du CAC 40. Son constat : la féminisation des conseils est beaucoup plus visible dans les groupes qui possèdent un réseau féminin.


Au 1er janvier 2017, les entreprises du CAC 40 devront avoir au moins 40% de femmes au sein de leur conseil d’administration. C’est en tout cas ce prévoit la loi Copé-Zimmermann de 2011, confirmée en 2014, et sur laquelle TEDxChampsÉlyséesWomen s’est penché pour y analyser les retombées auprès des grandes entreprises, et leur avancée sur le sujet.

Deux tiers des grandes entreprises sur la bonne voie

Premier constat : le projet a poussé 70% des entreprises du CAC 40 à mettre en place un réseau féminin en interne, dont le rôle est d’accompagner les femmes dans l’évolution de leur carrière, et qui s’est révélé efficace, puisque deux tiers d’entres-elles ont ainsi déjà atteint ou dépassé les 40 % de femmes dans leurs conseils d’administration. C’est le cas de BNP Paribas, Engie ou encore Orange.

Pourtant si certains groupes se sont lancés dans la création d’un réseau féminin en interne, leur taux de féminisation au conseil d’administration reste relativement faible, comme par exemple au Crédit Agricole, chez LVMH ou chez Airbus.

Le secteur de l’industrie, mauvais élève des réseaux féminins

Mais qu’en est-il des 30% d’entreprises n’ayant pas encore de réseau féminin en interne ? Si la moitié déclare être adhérente à un réseau externe, l’autre moitié annonce ne pas en avoir du tout.

Et c’est dans le milieu de l’industrie que l’on retrouve le plus d’entreprises ne disposant d’aucun réseau féminin. Un véritable mauvais point pour le secteur, qui serait également le plus représenté dans les entreprises du CAC 40. A l’inverse, 100% des entreprises du secteur de la banque et des assurances disposent d’un réseau féminin.

Au final, 50% des entreprises sans réseau féminin en interne ont atteint l’objectif fixé par la loi, ou s’en rapprochent, et 50% en sont encore loin, comme les entreprises Klepierre, Lafarge et Pernod Ricard.

femmes CAC40