Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch Lemonride, la startup qui amène l’entertainment à bord des VTC, veut lever 300 000 euros

#MaddyPitch : Lemonride, la startup qui amène l’entertainment à bord des VTC, veut lever 300 000 euros L'équipe de Lemonride
par

Lemonride souhaite rendre les courses VTC plus agréables en proposant aux chauffeurs de s’équiper en tablettes 4G agrémentées de multiples services. Hugues de Laubadère, CEO de Lemonride, nous présente son concept.

Lors d’une expatriation de quelques mois aux États-Unis, Hugues de Laubadère a été amené à prendre le taxi pour ses déplacements. Il a été interpelé par le service d’écran TV proposé à bord. Après avoir accompagné de grands groupes média pendant près de 10 ans dans leur transformation numérique, il a tout de suite compris que l’expansion mondiale du marché des transports associée au futur véhicule connecté présentaient de formidables opportunités business pour les nouveaux acteurs du digital embarqué.

L’avènement d’Uber, de la voiture connectée et plus largement de véhicule autonome appellent dès aujourd’hui de nouveaux usages à bord. Pour les passagers c’est une nouvelle expérience contextuelle géo-ciblée unique qui est à offrir durant le trajet avec des contenus média adaptés au lieu et aux profils de chacun d’eux. Pour les annonceurs c’est l’occasion rêvée d’adresser une cible mobile, connectée et captive. Pour les chauffeurs de plus en plus nombreux sur un marché ultra concurrentiel, la différentiation et les nouveaux services connectés sont au coeur de la problématique pour capter les meilleurs passagers, rentabiliser les courses et générer de nouveaux revenus.

Lemonride équipe les chauffeurs VTC de tablettes 4G accompagnées de nombreux services afin de rendre plus agréable les trajets des utilisateurs mais aussi pour aider les chauffeurs à développer leur clientèle.

Pouvez-vous nous raconter votre plus belle réussite de startupper ?

Notre plus belle réussite c’est avant tout le fait que notre plateforme connectée développée par nos ingénieurs maison en mode SaaS nous permet aujourd’hui d’être le premier opérateur de service Wifi mobile en Europe. Cette réussite technique a permis à notre équipe de développeurs de concevoir des algorithmes propriétaires qui assurent une interaction prédictive entre les passagers, le contenu média diffusé et les annonceurs.

Quelle a été votre plus grosse galère ?  

L’enjeux le plus important que nous avons du dépasser est d’abord technologique. Comment faire pour connecter à internet en très haut débit les passagers de manière totalement sécurisée ? Comment assurer la continuité d’une diffusion média à bord sans indisponibilité de service alors quel le véhicule se déplace dans des zones hors couverture ? Comment reconnaitre et interagir simplement avec les passagers ? 

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

Nous cherchons à lever 300 000 euros. Cet argent doit contribuer à accélérer le démarrage de notre croissance à l’export qui remporte déjà un premier succès de ce début d’année, puisque en moins de 4 semaines nous avons fait la conquête du Benelux.

Notre solution scalable et administrable à distance doit nous permettre d’ouvrir quatre pays en 2017 mais nous savons déjà que pour intégrer les marchés US et pays asiatiques tout en nous diversifiant sur des marchés connexes, nous devrons nous structurer avec une nouvelle levée plus importante en 2018.

Une actualité particulière à mettre en avant ?

Nous avons fait près de 200 000 euros de chiffre d’affaires sur ce premier exercice toutes activités confondus. Pour le moment nous sommes 10 personnes dont 4 salariés.