Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch Studio Particulier aide les e-commerçants à améliorer leur image de marque

#MaddyPitch : Studio Particulier aide les e-commerçants à améliorer leur image de marque
par

Guillaume Dassonville, fondateur de Studio Particulier nous présente sa jeune pousse qui ambitionne d’améliorer votre production de contenu en vous différenciant de vos concurrents.

Quel est votre constat de départ ?

À fin 2016, la FEVAD recense plus de 200 000 sites e-commerce (22 900 en 2006). On constate que sur ces chiffres, les enseignes ou les marques présentes online, font presque toutes la même chose au niveau de leur production de contenus, de la production au résultat final. Le plus étonnant est qu’au départ, elles n’ont pas la même cible et pas le même budget pour le faire. Je trouvais ça dommage et c’est ce qui m’a conduit à imaginer Studio Particulier.

Quelle est votre solution ?

Le Studio Particulier est un “Optimisation Maker” pour tout ce qui touche à la production de contenus à destination du e-commerce. Nous prenons la manière de faire actuelle de nos clients et nous passons tout sous ce prisme, en cherchant là où il est possible de faire mieux, dans le fonctionnement au quotidien, sur un temps plus long ou même au niveau de l’esthétique des visuels ou de l’expérience utilisateur du site. Tout est fait pour correspondre à l’identité de la marque qui nous sollicite et à la cible visée. Au vu du nombre de sites e-commerce le marché paraît immense, car même si nous portons notre intérêt sur la mode dans un premier temps, nous ne nous refusons pas d’intervenir sur le jouet, l’alimentaire, le bricolage et à peu près tout ce qui se vend en ligne.

wheelofsucces

Quel est votre business model ?

Nous sommes sur une approche B2B uniquement. Nous nous adressons aux marques qui souhaitent vendre leur produit sur internet. Notre chiffre d’affaire provient principalement des conseils que nous donnons aux marques qui nous sollicitent sur leur production de contenus, leur direction artistique ou leur expérience utilisateur. Il y a également une part qui provient de la formation et l’accompagnement des équipes en place sur le terrain. Enfin, pour les clients qui n’ont pas d’équipe dédiée à la production nous proposons de prendre en charge cette production.

Pouvez-vous nous raconter votre plus belle anecdote de startupper ?

Pour le moment ce qui m’impressionne le plus dans cette aventure, c’est la mobilisation de mon réseau. Chacun avec ses moyens tente de m’aider à faire de cette aventure une réussite. J’ai eu droit à un logo, un coach particulier, des études de marques, des données, la traduction du site, des mises en relation, des conseils pour le pitch, des rdv prospect, du soutien, des encouragements… Et tout ça gratuitement !

Quel a été votre plus grosse galère ?

Le premier pitch face à un vrai prospect. J’avais testé le déroulé de la présentation sur plusieurs profils différents j’étais très confiant et plus j’avançais dans ma présentation plus je sentais que je perdais leur attention. Le déclic a été de mettre de côté l’aspect présentation/séduction pour parler de manière plus concrète, comme si je faisais parti de leur aventure. Je me suis mis à leur place et j’ai évoqué les problèmes qu’ils pourraient éventuellement rencontrer. 

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

Non, pas pour le moment.

Une actualité particulière ? 

Nous venons de diffuser notre premier communiqué de presse pour parler un peu de nous et du lancement du blog. Même si l’entreprise a été créée en Mars 2017, par rapport au dépôt des statuts, elle ne vit que sa première “rentrée” dans le temps de l’entreprise et il me semblait important de marquer le coup en communiquant.