Retour en haut
Entrepreneurs

#Outils Ces logiciels qui vous donnent (presque) envie de faire votre comptabilité tous les jours

#Outils : Ces logiciels qui vous donnent (presque) envie de faire votre comptabilité tous les jours Photo by Igor Ovsyannykov on Unsplash

La comptabilité reste une tâche fastidieuse et souvent loin d’être prioritaire pour les entrepreneurs. Heureusement, la vague des Fintech et du cloud a poussé les logiciels du secteur à se moderniser. Petit tour d’horizon des outils les plus adaptés aux startups par Côme Trémeau, responsable Développement chez GoCardless.

Les logiciels de comptabilité ne sont heureusement pas nouveaux mais la vague des Fintech et l’informatique cloud (dans les nuages) les a poussés à se moderniser et a incité des entrepreneurs à proposer des solutions plus modernes. Pour les dirigeants de startup et de PME, cela tombe bien : la comptabilité reste une tâche fastidieuse et souvent loin d’être prioritaire, à commencer par exemple par la recherche d’expert-comptable. Il existe évidemment des solutions classiques comme celles édités par Sage, Ciel ou EBP mais ces derniers restent moins adaptés aux petites structures.

Des outils de gestion de l’entreprise plus larges comme Bettr sont également envisageables bien qu’ils ne soient pas spécifiquement spécialisés uniquement dans la comptabilité. En ligne, les choix sont nombreux comme le célèbre Quickbooks qui s’adresse aux TPE dès 9 euros par mois. On peut également choisir de privilégier une solution française ou qui a longtemps oeuvré en France pour être certain qu’elle réponde aux normes comptables.

A relire : Top 10 des logiciels français à utiliser quand on est entrepreneur

Pour simplifier la vie des entrepreneurs, des services comme SmallBusinessAct permettent dès 79euros par mois de bénéficier d’une expertise comptable à distance, que les besoins se trouvent en gestion de TVA, gestion de paies et même conseils juridiques. Avantage indéniable offert par la plateforme : la gestion de trésorerie et un “business coach” facilement joignable qui établit le budget et le plan de compte annuel. Un plus pour ceux qui souhaitent une solution personnalisée.

Autre acteur français, Fizen, qui est également partenaire de l’ordre des experts-comptables et du LCL est un outil de gestion pour les petites structures et a à l’origine le but de faciliter les échanges entre l’entreprise et son expert-comptable. Le système fonctionne de manière originale puisqu’il se nourrit des données provenant de la banque de l’entreprise à l’image de Bankin’ avec les comptes de particuliers. Ainsi, les mouvements sur le compte en banque sont indexés automatiquement par Fizen de manière comptable et le système va jusqu’à automatiser la déclaration de TVA, un gain de temps indéniable.

Mieux vaut donc s’équiper d’une solution permettant de gérer l’ensemble de sa comptabilité comme Fizen ou SmallBusinessAct que d’autres, plus verticales à l’image de Mooncard qui  s’est spécialisé sur les notes de frais. Cependant, certaines solutions évoquées plus tôt ne seront pas assez spécialisées dans la gestion des paies et des ressources humaines. Si la France est moins avancée que les acteurs étrangers où Zenefits et Gusto (Payroll) ont déjà séduit leur marché, des outils comme Payfit ont décidé de s’attaquer à ce marché, pour libérer les entrepreneurs de la gestion des fiches de paie.

  • Travail Detache
  • BLC-Conseil

    Hello,
    Super article ! Les logiciels de comptabilité ne sont pas tous effectivement hyper sexy (c’est notre quotidien).
    Maintenant les besoins des utilisateurs doivent être clairement définis lors de la mise en place du soft histoire de ne pas à avoir à changer de logiciel tous les 2 ans !
    Quoi de mieux que de poser vos questions à une boite jeune, spécialisée et efficace ? A bientôt
    http://www.blc-conseil.com/

  • Marine

    OK les logiciels facilitent les choses, mais est-ce qu’on comprend mieux la compta grâce à ça ? Parce qu’on a l’air de rester dans une logique classique d’expert-comptable/client… mais en ligne.
    Oui, il est de plus en plus facile de s’en occuper mais, quand on fait ça comme un robot ça n’a pas vraiment de sens alors que la compta est un très bon KPI.
    ALORS QUESTION : ne serait-il pas plus “innovant” de dire que la compta devient de plus en plus accessible et qu’il est l’heure d’essayer de la comprendre ? 1 formation courte + 1 petit logiciel = donne (presque) envie de faire votre comptabilité tous les jours 😉 non ? Pas le time ?