Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch Whoog aide les hôpitaux à remplacer plus facilement médecins et infirmiers absents

#MaddyPitch : Whoog aide les hôpitaux à remplacer plus facilement médecins et infirmiers absents Photo by Piron Guillaume on Unsplash
par

Guerric Faure, PDG de Whoog, nous parle de son concept qui permet aux établissements de santé de remplacer le personnel absent en dernière minute pour limiter ses frais de gestion de ressources humaines.

Quel est votre constat de départ ?

La gestion d’un remplacement urgent impacte tous les managers qui sont confrontés à de l’absentéisme ou à un l’accroissement non planifié de l’activité. Jusqu’à présent ils rappelaient des salariés en repos puis faisaient appel à de l’intérim. Ces situations créent des tensions sociales, génèrent des burn-out et coûtent cher en logistique, en remplacement externe et en qualité de service. Whoog a identifié la mutation du marché du travail, avec une approche singulière auprès des salariés et des vacataires des structures. Une collaboration avec le CHU de Montpellier est venue renforcer cette vision pour fournir au secteur de la santé la solution idéale de remplacement.

Quelle est votre solution ?

Whoog est une solution web et mobile de remplacement basée sur le volontariat du personnel interne et externe. Les salariés et vacataires volontaires précisent les services et les compétences pour lesquels ils souhaitent travailler. Après une vérification de leur direction ils entrent dans l’équipe « renfort » de la structure. 

whoooog

Quel est votre business model ?

Notre business model est basé sur un abonnement mensuel selon la taille de la structure. Le chiffre d’affaire provient des établissements et les utilisateurs finaux ne paient rien.

Pouvez-vous nous raconter votre plus belle anecdote de startupper ?

C’est le jour où le chargé de la stratégie du CHU de Saint-Étienne nous a annoncé que son directeur avait présenté son retour d’expérience de la solution Whoog dans son établissement à l’occasion d’une audition sur “le syndrome d’épuisement professionnel” à l’Assemblée Nationale.

Quelle a été votre plus grosse galère ?

L’ouverture du marché de la santé avec une innovation RH dans un secteur public syndiqué et complexe… mais finalement, aujourd’hui, la solution est régulièrement plébiscitée par les partenaires sociaux.

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

Nous sommes à l’équilibre financier mais nous envisageons la possibilité d’accélérer notre développement ce qui nécessitera une nouvelle levée.

Une actualité particulière ? 

Nous avons gagné les CybermedAwards 2017.

 

Mots clés : Guerric Faure, maddypitch, RH, whoog