Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch LeCiseau.fr réduit votre facture chez le coiffeur (et remplit son carnet de réservations)

par

Jean et Nael se sont rencontrés fin 2013 : Jean, alors associé dans le fonds d’investissement Fondations Capital était en charge de l’acquisition de l’agence de communication You to You, cofondée par Nael. En 2016, ils décident de se lancer ensemble dans une nouvelle aventure entrepreneuriale : LeCiseau.fr, une marketplace qui ambitionne d’accompagner le secteur de la coiffure dans sa numérisation.

Quel est votre constat de départ ?

La coiffure est le deuxième métier de l’artisanat et son marché représente 6 milliards d’euros en France et plus de 100 milliards d’euros dans le monde. Depuis une dizaine d’année, la fréquentation des salons de coiffure est en baisse de 25% et le nombre de créneaux vides des salons augmente (30 à 40% des créneaux en moyenne). De plus, le secteur de la coiffure n’a pas été numérisé comme d’autres secteurs ont pu l’être, tels que l’hôtellerie ou la restauration. Il y a donc un véritable challenge à relever et le secteur de la coiffure a tout intérêt à passer le pas de la digitalisation pour faire revenir les clients. C’est face à ce double constat que Jean et moi avons lancé notre service avec pour ambition que les Français renouent avec la coiffure.

Quelle est votre solution ?

LeCiseau.fr est un site web qui permet aux salons de coiffure de remplir leurs créneaux disponibles ou leurs heures creuses à la dernière minute. Grâce à notre concept de smart-cost, nous offrons aux salons de coiffure un outil de remplissage qui permet d’acquérir des nouveaux clients uniquement quand ils en ont besoin en proposant des prestations à tarif préférentiel. Le manager du salon choisit les créneaux, les coiffeurs et les prestations qu’il souhaite proposer à -50%. Notre startup compte déjà plus de 200 salons partenaires, et est disponible à Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Lyon, Saint-Etienne et Paris.

Leciseau

Quel est votre business model ?

La rémunération à la commission (20%). Le service est gratuit pour les consommateurs : LeCiseau.fr prélève sa commission sur le tarif payé aux salons de coiffure, de manière transparente pour les clients qui ne paient rien d’autre que les 50% de la prestation.

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

Après une première levée de 1 million d’euros en juillet 2017, nous préparons une seconde levée pour fin 2018. Nous n’avons pas encore déterminé le montant mais plusieurs fonds français et étrangers nous ont contacté et nous ont fait part de leur intérêt pour une série A.

Une actualité particulière ?

Après des lancements à Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Lyon et Saint-Etienne, la startup s’est lancée à Paris et en région parisienne fin 2017 avec déjà plus de 100 salons partenaires. Nous allons bientôt développer notre offre à travers le reste de la France et nous recherchons plusieurs profils en CDI et en stage à Paris : business developers et account managers.

Mots clés : LeCiseau.fr, maddypitch
  • Carine Bonnet

    Je déconseille fortement ce site. Le salon où j’ai réservé via leur site (qui était pourtant noté 5*) m’a traitée comme une sous-cliente. A peine bonjour, agressivité et surtout prestation catastrophique et plus qu’au rabais. Je ne demandais pas quelque chose de compliqué : les racines et juste les racines (pas de coupe, pas de brushing). Alors que j’ai les cheveux assez foncés, les 2 cm de racines ont été colorés en roux clair!
    On croit faire des économies et résultat : j’ai perdu mon temps (qui plus est désagréable et long : 2 heures pour des racines) et mon argent : prestation à refaire. J’ai demandé à être remboursée avec photos à l’appui et le site Leciseau fait la sourde oreille. Franchement ne passez pas par eux où vous perdrez votre temps et votre argent.

    • DAO

      Je ne comprends pas, vous avez eu une mauvaise expérience avec le “salon de coiffure”, non pas avec le site ” Leciseau” lieu de votre achat, qui vous offre la possibilité de payer 50% moins cher. Ils ont honoré leur part de marché il me semble.
      Faites un recours auprès de la patronne de l’établissement, qui fera le nécessaire pour “sauver” la réputation de son établissement de coiffure, et rectifier le travail de vos racines.