Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyTools Brainsfeed vous permet d’avoir (enfin) des feedbacks constructifs sur vos projets

par

Aurelien Vasinis, CEO de Brainsfeed, nous dévoile aujourd’hui son concept qui ambitionne de changer la façon dont les entrepreneurs demandent des feedbacks lors de la création de leur projet. Avec Benoît Kovarz, son cousin, et Geoffrey Gaillard, un ami, ils ont décidé de mettre en place une plateforme de type crowdsourcing qui permet des échanges entre les entrepreneurs qui se lancent et des experts qui donnent leur avis sur les différentes étapes de création des jeunes pousses.

D’où vient l’idée ? Quel a été le constat de départ ?

Lors de nos années d’études à Sciences Po, on doit effectuer une année à l’étranger. Je suis parti à Hong-Kong et j’ai essayé de monter une boite sur place. J’ai collecté du feedback auprès des étudiants étrangers comme moi et me suis rendu compte que la diversité était une mine d’or sous exploitée. Collecter des retours est super important pour réussir mais  avoir du bon feedback c’est compliqué. Pourtant c’est vital… pour toutes les entreprises, c’est un peu comme une boussole.

Pouvez-vous nous présenter votre outil ?

Brainsfeed est une plateforme de crowdsourcing ou les entrepreneurs peuvent poser des questions, présenter leur travail et segmenter un public auprès duquel ils veulent obtenir du feedback. Chez nous, feedback veut dire information. C’est bien plus général et large que conseil, retour, suggestion, avis, opinion. Il vient compléter la vision de votre projet et permet à l’utilisateur d’avoir une vision 360 degrés de ce qu’il fait. Notre plateforme permet d’inciter les fournisseurs de feedback (brainsfeeders) avec le système d’incitation suivant : donner des feedbacks permet d’obtenir de l’argent, de la réputation sociale, et/ou de la connaissance. C’est l’entrepreneur qui décide comment il veut motiver son panel de brainsfeeders.

brainsfeed

L’idée est de pouvoir adapter le mécanisme incitatif en fonction de la longueur du projet, et du budget. Notre système utilise de l’intelligence artificiel pour essayer de toujours optimiser l’incitation en fonction du public. A l’inverse de Facebook, nos algorithmes ne sont pas optimisés pour le profit mais pour l’innovation. Par défaut, pour chaque projet, chaque collecte de feedback, nous regroupons des gens plus différents les uns les autres. Car c’est ce qui permet d’obtenir un feedback diversifié et donc de qualité. Aujourd’hui, déjà 50 entrepreneurs ont déposé leur projet, et nous avons plus de 1,000 brainsfeeders qui participent aux collectes de feedback. Nous développons des partenariats avec des incubateurs et des espaces de coworking.

Quel est votre business model ?

Notre chiffre d’affaire provient principalement de l’utilisation du système par nos clients partenaires (incubateurs, espaces de coworking). Aussi, nous prenons une commission quand un entrepreneur utilise l’argent comme levier incitatif pour répondre.

Quels sont les outils que vous utilisez quotidiennement ?

Au quotidien chez Brainsfeed, on utilise Slack, Zoom, gmail for work, Jira, Trello, Klipfolio, Sengrid, GoogleAnalytics, Linkedin, Angel.co et Google Calendar.