Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyPitch Ullys, les accessoires pour hommes qui vous font aimer le bleu

#MaddyPitch : Ullys, les accessoires pour hommes qui vous font aimer le bleu
par

Tout juste diplômé de l’EDHEC, Maxime Lemersre a eu l’idée de créer une marque d’accessoires pour homme. Il a donc fondé Ullys, dont la gamme de produits a été pensée autour de la couleur bleue.

Quel est votre constat de départ ?

En 2013, le contexte économique est encore très incertain et n’encourage pas forcément aux grandes dépenses. La crise a laissé des traces et les consommateurs restent crispés. D’un autre côté, la mode masculine est en plein essor. Les hommes font de plus en plus attention à leur apparence et misent davantage sur leur image. Mais il est parfois difficile de sortir du lot avec un vestiaire masculin, au final, très peu diversifié… Une chemise reste une chemise, une veste reste une veste.

Quelle est votre solution ?

Nous avons voulu créer une marque d’accessoires incarnée qui permette aux hommes élégants de pouvoir réinventer leur vestiaire tout en gardant leurs basiques. L’accessoire, c’est avant tout l’expression d’une sensibilité, d’une envie, d’une humeur. C’est un véritable révélateur de personnalité ! Anne Fontaine a ouvert la brèche de la “référence couleur” en s’imposant avec ses fameux chemisiers blancs pour femme. Nous souhaitions quant à nous devenir la marque spécialiste du bleu, dans le domaine des accessoires pour homme. Orienter chromatiquement, voilà le point de départ et la ligne conductrice de notre enseigne. Je n’ai pas choisi cette couleur par hasard. Comme beaucoup, j’adore le bleu, c’est la couleur préférée des Européens et c’est aussi et surtout une couleur intergénérationnelle, ce qui n’est pas négligeable. À vingt, trente, cinquante ou soixante-dix ans, on la porte, on la plébiscite. C’est une couleur qui fait l’unanimité et qui rassemble. Elle n’a pas d’âge, pas de frontière… à l’image du dandy moderne que nous dessinons avec la marque Ullys.

ully

Quel est votre business model ?

Notre business model repose sur une approche très omnicanale. Parce qu’il est indispensable aujourd’hui de s’adapter en permanence aux différentes attentes et envies de nos clients, nous avons misé sur un triptyque mêlant à la fois web, physique et événementiel. Nous avons un site internet et sommes présents sur de nombreuses marketplaces. Nous avons ouvert notre première boutique en propre en décembre 2016 en plein centre de Lille (L’Odyssée by Ullys). Nous sommes également distribués, pour l’instant, dans une cinquantaine de points de vente en France et à l’étranger. S’ajoute à cela l’organisation de ventes événementielles dans des lieux originaux et percutants, qui rassemblent d’autres créateurs complémentaires et permettent ainsi de mailler les réseaux et de “rencontrer” autrement nos clients.

Pouvez-vous nous raconter une de vos anecdotes de startupper ?

Nous avons eu la grande chance depuis nos débuts de voir porter régulièrement nos accessoires par bon nombre de célébrités. Qu’ils soient hommes politiques, chanteurs, comédiens, sportifs ou journalistes, c’est toujours un grand honneur et une véritable fierté, surtout pour une jeune marque. Le dernier en date étant le président de la République, Emmanuel Macron, suite à un achat de la première dame.

Recherchez-vous actuellement des fonds ?

L’heure est au développement. Nous y réfléchissons sérieusement et devrions nous positionner courant 2018. Nous souhaitons, en effet, élargir notre gamme de produits, intensifier notre distribution sur le territoire français comme à l’étranger mais aussi et surtout poursuivre notre stratégie de distribution en propre en créant pourquoi pas, à l’avenir, d’autres boutiques comme L’Odyssée by Ullys.

Une actualité particulière à mettre en avant ?

Nous avons lancé, en fin d’année 2017, notre toute première collection de caleçons. Des produits fabriqués en France, dessinés et cousus à Lille et Roubaix.

 

 

Mots clés : fashiontech, maddypitch, Ullys