Retour en haut
live

#Mentoring Les incubateurs sont-ils la solution idéale pour démarrer sa startup ?

#Mentoring : Les incubateurs sont-ils la solution idéale pour démarrer sa startup ?
par

Pour bien démarrer leur business, bon nombre de startups décident de passer par un incubateur, une étape très souvent indispensable pour poursuivre au mieux son projet entrepreneurial. La France compte aujourd’hui près de 200 incubateurs, certains plus connus que d’autres. Mais est-ce vraiment indispensable pour une startup de passer par un incubateur ? C’est le thème de l’émission DECIDEURSTV d’aujourd’hui avec comme invités Marie  Voragn le Brazic, Déléguée générale de Numa, Damien Courbon, co-fondateur de SwapCard et Romain Husson, co-fondateur de HBLS Consulting. 

Un incubateur dans sa définition la plus fidèle est une structure d’accompagnement qui accueille les jeunes entreprises pour une durée souvent déterminée. Au-delà des incubateurs, il existe d’autres structures appelés “accélérateurs” (durée plus courte et souvent prise de participation au capital) et aussi des “couveuses” ou des “pépinières”: ces structures sont accessibles sous conditions d’éligibilité et proposent des services très appréciables quand on démarre : locaux spacieux à tarifs avantageux, services partagés, aide aux différents stade de la vie de l’entreprise et parfois même un financement. De nombreux bénéfices donc pour les débuts d’une aventure entrepreneuriale qui sont loin d’être négligeables.

C’est pour toutes ces raisons que beaucoup de startups passent par cette étape pour démarrer leur projet. Néanmoins, il faut savoir que tous les incubateurs ne se valent pas et l’accompagnement n’est pas le même pour tout le monde. Il est donc nécessaire de bien choisir la structure qui correspond le mieux à son activité. En effet, certains incubateurs sont principalement dédiés au numérique, d’autres à la culture et certains à la biotech, il est important avant de déposer une candidature de savoir quel incubateur sera idéal pour son projet.

Depuis quelques années, les écoles d’ingénieurs et de commerce possèdent leurs propres incubateurs destinés à déceler les projets des étudiants (ou d’anciens étudiants) les plus intéressants et de développer un projet pérenne avant même l’obtention de leur diplôme. On peut citer les incubateurs de Télécom ParisTech, Centrale Paris, l’ESCP Europe,  l’Ecole Polytechnique ou encore celui de Supelec.

A ce jour, les incubateurs les plus connus ceux issus de Paris Région Lab, qui recense plus d’une dizaine d’incubateurs à Paris, dont certains en partenariat avec de grands groupes. Le Camping (qui prend aujourd’hui la forme d’un accélérateur) est aussi décliné dans plus villes comme Toulouse. D’ailleurs, pour contrer les villes de Berlin et de Londres, la France souhaite faire de Paris LA capitale européenne de l’innovation avec de nombreux projets publics en cours pour aider les startups à se développer. “1000 startups” deviendra ainsi le plus grand incubateur du monde avec 30 000 m2 destinés à faire éclore les meilleurs projets et ainsi attirer les investisseurs étrangers. Avec déjà 15 incubateurs appartenant à la Mairie de Paris, la ville est déjà en passe de devenir une référence.

Avec ces chiffres grandissant, on aurait tendance à s’y perdre un peu… C’est dans cette optique que les invités du Live Startup viendront nous éclairer. Marie Vorgan le Brazic, déléguée générale de NUMA, le référence parisienne ; Damien Courbon, co-fondateur de Swapcard, la solution virtuelle pour l’échange de cartes de visite  et Romain Husson, co-fondateur de HBLS Consulting , le cabinet de conseil pour les TPE.