Retour en haut
Finance

#Étude Quels sont les bienfaits de la FinTech sur l’emploi ?

#Étude : Quels sont les bienfaits de la FinTech sur l’emploi ? Crédits : iStock by Getty Image
par

La FinTech est en pleine expansion et affiche une hausse de plus de 14 % des emplois dans ce secteur. Joblift, méta moteur de recherche d’annonces d’emplois, publie une étude qui s’intéresse aux conséquences de la Fintech sur l’industrie bancaire en comparaison avec le secteur startup.

Selon Joblift, les conséquences de l’essor de la FinTech sont encore méconnues. Grâce à sa banque de données, le site a mené une étude sur les effets du développement des FinTech sur le marché du travail.

L’embauche dans le secteur bancaire en déclin

Joblift note qu’en France, la demande d’emploi des instituts bancaires traditionnels accuse une baisse moyenne de 2,4% par mois. Cela peut s’expliquer par l’essor de la Fintech. Au coeur de ces startups, la technologie : cette nouvelle industrie utilise l’innovation numérique afin de moderniser les démarches bancaires traditionnelles. Cette optimisation technologique supprime en partie le besoin d’une personne physique. Ainsi, une étude réalisée par Citigroup Inc. prévoit la suppression de deux millions de postes dans l’industrie bancaire traditionnelle en Europe et aux États-Unis d’ici les dix prochaines années.

L’industrie Fintech en croissance de 14,1 % en moyenne l’année dernière

Sur sa plateforme, Joblift affiche plus de 350 emplois dans le secteur de la FinTech, pour 77,6% d’entre eux localisés à Paris. À l’inverse du secteur bancaire traditionnel, les startups issues de la FinTech sont en pleine croissance. Sur l’année passée, les emplois de ce nouveau secteur en France ont augmenté de 14,1%.

Le méta-moteur met également en avant plusieurs offres chez la licorne de la FinTech française SlimPay, ainsi que chez Younited Credit et Morning, deux startups qui recrutent pour accroitre leur développement.

Quant à la nature des emplois proposés, on observe qu’elle diffère des offres des banques traditionnelles. Ainsi, 33,5% des propositions liées à la FinTech affichent le titre de développeur et de programmeur alors que ces compétences ne concernent que 5,2% du côté de l’industrie bancaire classique. Les startups Fintech sont donc 6,4 fois plus enclines à engager un spécialiste IT.

L’industrie Fintech assiste et participe au développement des startups françaises

D’un pays à l’autre, le climat FinTech varie. Joblift décèle cependant une tendance générale qui met en exergue la corrélation entre développement de ce secteur et des PME. En effet, les bénéficiaires des services FinTech sont principalement des petites entreprises. Ces solutions à petite échelle sont particulièrement adaptées à leurs besoins. L’essor de l’écosystème startup permet de générer des opportunités d’emplois sur le marché.

Joblift observe une augmentation annuelle moyenne de 3,7 % en matière d’embauche dans les startups françaises. Les startups Fintech ne sont ainsi pas les seules bénéficiaires économiques de leurs services.