Retour en haut
Finance

#FinTech Paiement en ligne, ce qu’il faut savoir avant de démarrer

#FinTech : Paiement en ligne, ce qu’il faut savoir avant de démarrer

En tant qu’entreprise, quel système de paiement en ligne adopter ? Pour les e-commerçants ou les plateformes, l’enjeu est de taille. Côme Trémeau, responsable Développement chez GoCardless, fait le point sur les différentes solutions qui s’offrent aujourd’hui aux entreprises.

A tout site marchand, son système de paiement. Un choix qui devient vite un casse-tête et pour certain un cauchemar tant cet univers semble obscur. Les freins quant au choix des systèmes de paiement sont nombreux : délais d’intégration, frais exorbitants, choix des modes de paiement, type de cartes acceptés ou encore autorisation des paiements PayPal… tout y passe ! Et de toute évidence, ce sont les solutions les plus simples d’intégration et qui acceptent le plus grand nombre de moyens de paiement qui sont les plus divers.

Un large choix d’intermédiaires

Si PayPal semble aujourd’hui la solution la plus simple, elle ne convient pas à toutes les cibles : certains préféreront payer par carte bancaire, Visa ou Mastercard. Ainsi devient-il nécessaire de passer par un Prestataire de Service de Paiement qui offriront à vos clients différents moyens de paiement et qui ont l’avantage de prendre en charge les normes de sécurité comme le 3DSecure. Ainsi Worldline, Ogone, Hipay ou Be2bill peuvent s’avérer des choix pertinents. Ils ont notamment l’avantage d’intégrer des options comme le paiement en plusieurs fois etc. Reste que la plupart de ces solutions ne sont pas compatibles avec PayPal, qu’il faudra intégrer à part.

Choc des générations

Ogone, Worldline, Ingenico, Hipay ou Be2bill sont cependant considérés comme étant l’ancienne génération des systèmes de paiement en raison de la lourdeur nécessaire à leur intégration. Elles ne sont par ailleurs pas toutes optimisées pour les paiements mobiles qu’il ne faut désormais pas négliger. Des solutions plus modernes sont justement plus adaptées aux start-up ou structures de petite taille. Ainsi des acteurs comme Stripe, Braintree (filiale de PayPal) ou Adyen proposent des systèmes de paiement dont le modèle économique est davantage adapté à l’évolution des structures et de leurs performances.  Parmi ces derniers, Braintree a l’avantage d’intégrer nativement PayPal.

Vieux

L’abonnement à ne pas négliger

Pour les sociétés commercialisant des services en ligne ou celles proposant des offres de biens par abonnement ou par paiement récurrent (expédition récurrente, leasing de véhicule ou de matériel etc), inutile d’inviter activement ses clients à payer tous les mois la même somme : des solutions de de gestion et optimisation des paiements récurrents existent comme celle proposée par GoCardless. Il s’agit d’un outil en ligne pour collecter automatiquement les paiements récurrents et gagner ainsi de nombreuses heures grâce au prélèvement SEPA. C’est l’assurance d’un paiement effectué et d’une fidélisation des clients grâce à la simplicité de la solution.