Retour en haut
Finance

#FinTech Spendesk lève 8 millions d’euros et double ses effectifs

#FinTech : Spendesk lève 8 millions d’euros et double ses effectifs
par

Spendesk, FinTech spécialisée dans la gestion des dépenses en entreprise, annonce une levée en Série A de 8 millions d’euros auprès d’Index Ventures. Les fonds seront utilisés pour accélérer l’expansion européenne et le développement du produit.

Quasiment un an, jour pour jour, après une première levée de fonds de 2 millions d’euros, la FinTech Spendesk vient de boucler un second tour de table de 8 millions d’euros. Menée par Index Ventures, avec la participation de business angels tels que Michaël Benabou, cofondateur de Vente Privée, Laurent Asscher et les fondateurs de Showpad – Pieterjan Bouten et Louis Jonckheere, l’opération doit permettre à la jeune pousse de continuer à grandir et étendre ses activités à travers l’Europe.

Pour ce faire, Spendesk entend ainsi doubler (voire tripler) ses effectifs pour renforcer son équipe, actuellement composée de 25 employés, en recrutant notamment des ingénieurs, des développeurs, mais surtout des profils marketing (produit et contenu), un domaine jusqu’ici mis de côté. Les équipes seront chargées de renforcer l’acquisition client en Europe, et en particulier dans  les trois zones dans lesquelles la startup est déjà présente : la France, le Royaume-uni et l’Allemagne. 

À relire : Spendesk lève 2 millions d’euros pour résoudre le casse-tête des notes de frais en entreprise

Créé en 2016 à Paris, au sein du startup studio eFounders, Spendesk veut résoudre un problème commun à toutes les entreprises : effectuer et traiter un simple paiement. Un fardeau administratif aussi bien pour les salariés que pour les responsables financiers. Pour cela, la startup a développé une solution pour que les entreprises reprennent le contrôle de leurs dépenses tout en donnant plus d’autonomie aux salariés dans leur travail. 

Réserver un billet d’avion en ligne, payer au restaurant ou régler un fournisseur sont autant d’actions courantes et essentielles qui devraient être aussi simples que de consulter sa boite mail

Rodolphe Ardant, cofondateur et CEO de Spendesk

visuel spendesk

Avec Spendesk, les salariés disposent d’une solution unique pour faire leurs demandes d’achats, accéder à des cartes de paiement et régler leurs frais de déplacement, dans les limites prédéfinies par l’entreprise. Les équipes finance gèrent les flux de validation et bénéficient d’une visibilité et d’une traçabilité complète sur les dépenses engagées. Elles gagnent un temps précieux en automatisant les tâches comptables répétitives comme la récupération des factures et la saisie de la TVA.

Notre ambition est de limiter les besoins des responsables financiers à trois outils : leur compte bancaire, leur logiciel comptable et Spendesk

Rodolphe Ardant

Tous les paiements sont automatiquement catégorisés, réconciliés avec la bonne facture et exportés vers différents logiciels comptables. Depuis sa création, Spendesk a fait évoluer son produit et acquis de nouveaux clients : la FinTech revendique plus de 600 entreprises clientes en Europe, qui auraient dépensé 40 millions d’euros grâce à leur plateforme, en moins de 12 mois.

Spendesk en quelques chiffres

  • Créé en 2016
  • Fondateur : Rodolphe Ardant
  • Siège : Paris
  • 10 million d’euros levés depuis sa création
  • Chiffre d’affaires annuel non dévoilé