Retour en haut
Innovation

#Asie 5 startups chinoises à suivre et qui valent déjà une fortune

#Asie : 5 startups chinoises à suivre et qui valent déjà une fortune
par

Le classement annuel des startups les plus prometteuses publié par le magazine américain Fast Company révèle cette année une dizaine de startups chinoises parmi les plus innovantes du monde. De nombreuses entreprises chinoises apparaissent également dans le classement des start-up du Wall Street Journal. Ainsi, la Chine arrive à la hauteur des États-Unis en tant que pays le plus représenté dans le classement. Quelles sont les startups chinoises à suivre absolument? Focus sur 5 startups chinoises qui valent déjà une fortune par Thibaud André, consultant – analyste chez Daxue et SJ Grand.


Xiaomi

Fondée le 6 avril 2010 par Lei Jun, la startup chinoise Xiaomi a gagné la 5ème place sur le marché de la téléphonie mobile en Chine après seulement trois ans d’existence. La startup ne cesse de monter depuis sa création ; elle a même dépassé le géant américain Apple en termes de volume de vente, avec 18,7 millions de smartphones vendus en 2013, soit une impressionnante progression des ventes de 160% en un an.

« L’ascension fulgurante de Xiaomi est principalement due à une stratégie marketing redoutable sur le web. La société est très présente sur les médias sociaux chinois et plus particulièrement sur Sina Weibo, l’un des réseaux sociaux les plus influents en Chine, où le compte de Lei Jun est suivi par des millions de fans. Une véritable communauté s’est créée autour de la marque, composée majoritairement de jeunes « geeks » chinois qui rêvent de voir la marque chinoise concurrencer les plus grands acteurs high tech à l’échelle internationale. Ces jeunes passionnés d’informatique jouent un rôle de leaders d’opinion auprès de leurs fans. Lei Jun est définitivement en génie du marketing » explique Olivier Verot de Gentlemen Marketing Agency, une startup composée d’experts en webmarketing basée à Shanghai. Xiaomi, aujourd’hui valorisée à 10 milliards de dollars, mérite d’être suivie de près.

xiaomi

Nuu

Toujours dans le secteur high tech et de la téléphonie mobile, Nuu est une startup chinoise très prometteuse. À son lancement, la marque était plutôt orientée accessoires pour smartphones et pour d’autres appareils électroniques. En 2013, elle a décidé de lancer sur le marché chinois son propre smartphone sous Android, appelé Nu1, qui se veut être un concurrent direct du Dual-core Xiaomi, le Xiaomi Mi-2A. Le smartphone conçu par Nuu est inégalé en Europe, et son prix (environ 160-220€) en fait l’un des smartphones les plus compétitifs du marché.

Geak

La smartwatch de la startup chinoise Geak est un nouveau bijou, au point de concurrencer l’iWatch d’Apple et la Galaxy Gear de Samsung. Cette smartwatch qui fonctionne sous Android propose bien plus de fonctionnalités que celles de ces concurrents : elle donne bien sûr l’heure, mais aussi le pouls, le rythme cardiaque, la température du corps, la pression artérielle, le nombre de pas effectué dans la journée et arrive même à déceler les humeurs de la personne qui la porte ! Elle offre également la fonction GPS, accéléromètre et mesure le sommeil. Cette smartwatch ne manque donc pas de surprendre et son prix est très compétitif : la Geak Watch est disponible aux alentours de 240€ en sur le marché chinois.



Greenbox

Greenbox, startup basée à Shanghai, est spécialisée dans la mode pour enfants et vend ses vêtements en ligne via son propre site Internet (lvhezi.com). La marque rencontre un tel succès que Fangfang Wu, le PDG de Greenbox, a été sollicité par Disney pour un partenariat : produire une ligne de vêtements à l’effigie des personnages des dessins animés Disney. En effet, les chinois raffolent des personnages cultes de la marque américaine et plus particulièrement de Mickey, Winnie L’Ourson et des princesses de Disney ; le géant américain souhaite exploiter ce potentiel.

greenbox shanghai

Kandi Technologies

Kandi Technologies est un nouveau constructeur automobile chinois spécialisé dans la conception, le développement et la vente de véhicules électriques. La startup a lancé un concept particulièrement innovant : l’installation de distributeurs automatiques de véhicules électriques loués à l’heure. Ce concept a été testé à Hangzhou, en Chine. Cette année, Kandi Technologies a ainsi installé 50 distributeurs automatiques de la sorte, chaque parc contenant de 30 à 300 unités. La société a pour projet de mettre en place 750 stations opérationnelles à Hangzhou dans les prochaines années. Si le succès est au rendez-vous, le service sera très probablement adopté par d’autres grandes villes chinoises.

kandi tech

Conclusion

La croissance économique chinoise est propice à l’innovation et à la création d’entreprise ; de nombreuses start-up voient le jour et quelques-unes arrivent à faire concurrence aux géants du secteur et à se faire une place sur la scène locale et internationale en seulement quelques années d’existence. Pour cela, certaines copient les modèles de leurs concurrents, comme c’est le cas de Xiaomi, qui s’inspire de la stratégie marketing et des produits d’Apple, et Nuu, qui elle-même reprend les modèles de Xiaomi et les améliore. D’autres, comme Kandi Technologies, innovent à leur manière.

Crédit Photo : Shutterstock