Retour en haut
Innovation

#Innovation Il y aura 80 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020

#Innovation : Il y aura 80 milliards d’objets connectés dans le monde en 2020
par

Ce chiffre a été communiqué par IDATE en 2013, via le rapport “The Internet of Things Market”. C’est aussi sur ce chiffre que se base le cahier de tendance publié récemment par Cap Digital, le pôle de compétitivité de la transformation numérique. Alors que le mot numérique est actuellement sur toutes les lèvres, il pourrait presque disparaître à l’avenir, puisque totalement intégré au quotidien.


Au cours des prochaines années, un basculement de l’économie verra le jour. L’avènement des utilisateurs tout-connectés est au centre des tendances actuelles, notamment celle du Big Data, puisque la production de données représente un marché à fort potentiel, qui devrait atteindre 8% du PIB européen en 2020, selon le Boston Consulting Group. Avec plus de 80 milliards d’objets connectés dans le monde, la production de données sera la conséquence directe des nouveaux usages, où l’utilisateur devient un citoyen-producteur, en échange d’une utilisation gratuite de services en ligne.

A relire – [Infographie] Pourquoi les marketeurs ne devraient pas s’inquiéter, mais aimer le BigData

Ainsi, l’utilisateur sera placé au coeur de cette nouvelle économie, puisque l’économie numérique sera directement branchée aux données qu’il produit, via son activité quotidienne. En 2014, selon un rapport publié par Médiamétrie et la FEVAD, 76% des consommateurs ayant effectué un achat en magasin l’avaient préparé en consultant un site internet en amont, dont 8 consommateurs sur 10 auprès de la même marque. Un cas concret des usages actuels qui illustre le fait que l’utilisateur teste dans le monde physique, mais consomme dans le monde numérique. Les showrooms proposés par certaines marques sont donc maintenant devenus des capteurs d’attention pour provoquer l’achat en ligne.

Toutefois, la consommation collaborative tend à freiner ce développement, puisqu’à travers cette économie du partage, les relations sociales sont en pleine mutation. Quelle est la véritable motivation des utilisateurs de cette consommation collaborative ? Sociale, sociétale ou économique? Est-ce une manière de rendre le monde meilleur et plus humain ou est-ce devenu une nécessité économique de rentabiliser les objets possédés ? Cette question provoque aussi la question des transitions numériques des entreprises, où tout le monde pourrait alors devenir son propre patron. Le coworking ou les outils en mode Saas provoquant de nouveaux modes de travail, l’avènement d’une société tout-entrepreneur pourrait alors prendre forme.

A relire – #Infographie : Et si dans le futur, tout le monde devenait entrepreneur ?

 Crédit Photo : Shutterstock