Retour en haut
Innovation

#IoT La voiture connectée, un sujet sur lequel travaille PSA depuis 10 ans

#IoT : La voiture connectée, un sujet sur lequel travaille PSA depuis 10 ans
par

Aujourd’hui, l’électronique représente 40% de la composition d’une voiture et ce sont justement ces éléments qui vont permettre aux véhicules de devenir connectés et de délivrer de l’information. Plusieurs acteurs se retrouvent sur ce marché important : les constructeurs automobiles historiques, les startups des nouvelles technologies d’information et communication, mais également les prestataires de services qui utilisent les données issues des véhicules.


Ce nouvel épisode des Héros du Web propose d’approfondir le sujet de la voiture de demain, domaine sur lequel les équipes R&D de PSA travaillent depuis 10 ans. Depuis quelques années déjà, la fonctionnalité “Appel d’Urgence Géolocalisé” est apparue dans les nouveaux véhicules et une révolution est en train de se produire notamment grâce à l’univers du mobile, permettant une connectivité permanente.

Les voitures sont les futurs smartphones

Alors que Google a déjà communiqué le fait qu’il travaille sur la voiture autonome, cela s’avère être aussi un sujet d’étude pour PSA, qui a pour ambition de rassembler toutes ses briques technologies pour y parvenir. “Travailler avec les startups est essentiel pour nous, puisque nous avons un besoin d’agilité et de développement court” , raconte Gaël Colin, directeur des ventes et Marketing de PSA. Le groupe échange notamment avec la jeune pousse OledComm, qui se sert des technlogies LED pour transformer la manière dont les applications et les voitures pourraient communiquer entre eux. Le but affiché est de répondre aux besoins ciblés et de s’adapter aux nouveaux usages, car non seulement les utilisateurs seront connectés à leur voiture, mais également les véhicules entre eux.

Le projet interne à PSA, baptisé Car Easy Apps, a pour ambition de se servir des applications embarquées dans le véhicule grâce à une API – via laquelle les développeurs d’application pourront alors soumettre leurs services – en échanges des données générées par les véhicules. La voiture deviendrait un nouveau device, un nouveau smartphone.

PSA n’est pas le seul acteur à s’intéresser à ce marché. Les prestataires de services joueront également un rôle important dans l’utilisation de ces données. C’est le cas de Direct Assurances, dont le directeur général Godefroy de Colombe assure que les futures primes d’assurance pourront être calculées grâce à 4 informations importantes : l’allure, le freinage, l’accélération et la tenue de route dans les virages. Dans cette optique, l’assureur propose au libre téléchargement, une l’application YouDrive, qui mesure cette qualité de conduite.

Accrochez votre ceinture et embarquez à bord de ce nouvel épisode des Héros du Web :