Retour en haut
Innovation

#OpenInno Comment l’éditeur Bayard transforme ses équipes à l’aide de la startup Simplon

#OpenInno : Comment l’éditeur Bayard transforme ses équipes à l’aide de la startup Simplon
par

Lorsque l’on parle d’Open Innovation, le nom d’acteurs technologiques ressort majoritairement. De plus en plus, les acteurs dits traditionnels s’emparent du sujet et partent à la rencontre de jeunes pousses du numérique. C’est le cas dans le secteur de l’édition, disrupté déjà depuis plusieurs années. Conscient de l’évolution de la valeur du papier et de l’avènement de pure-players, l’éditeur Bayard s’est rapproché de Simplon.co, fabrique accélérée de développeurs web/mobiles. Un partenariat visant à co-produire des formats innovants, mais aussi à transformer l’interne.


Dans cette chronique hebdomadaire, le premier acteur en présence a 142 ans et dispose de plusieurs milliers de collaborateurs. Le second fondé en 2013 compte une douzaine de collaborateurs. Un choc des cultures qu’est venu chercher Bayard pour insuffler un nouvel élan à son quotidien La Croix, ses magazines Okapi, Phosphore, Les dossiers de l’actualité et sa revue Muze.

« L’idée a été de conclure un partenariat pour pouvoir échanger de manière plus étendue, plus profonde, et surtout plus transversale » Elise Fraisse, chargée de partenariats chez Simplon.co

L’objectif est de mener un travail de fond sur le long terme afin d’optimiser certaines méthodes de travail. L’enjeu consiste donc à sensibiliser l’ensemble des rédactions et des équipes aux avantages des nouvelles technologies et du numérique en matière d’outils. En résultera, à n’en pas douter, une prise de conscience de la multitude de potentialités offertes à travers un regard averti sur le numérique en général.

Dans ce cas de figure, il n’y a pas d’enjeu commercial direct. Bien sûr Bayard souhaite que cette collaboration avec Simplon.co débouche sur un ou plusieurs objets ou concepts commercialisables. Toutefois, l’enjeu est d’abord de se confronter à la fois à de nouvelles techniques de créativité et de R&D et de mixer les équipes et les savoirs faire. Viendra ensuite la convergence de l’innovation éditoriale et technologique pour inventer avec Simplon.co de nouvelles offres.

Bureaux de Simplon

Tout cela débutera dès le mois de juin avec des démonstrations d’objets connectés et de nouvelles technologies, une conférence (lire, écrire, compter, coder) et la présentation de projets des étudiants de Simplon.co.

Une collaboration plus qu’un apprentissage

En travaillant avec Bayard, la startup n’a pas pour vocation de jouer les donneurs de leçons. Au contraire, c’est une manière de pouvoir recevoir un soutien, ce qui est loin de n’être qu’une histoire de business.

« Ce qui nous plaît dans notre relation avec Bayard c’est notre proximité philosophique sur la volonté de faire de la pédagogie et de transmettre, en somme d’inclure et d’aider à faire de l’inclusion chacun à notre manière. » Elise Fraisse, chargée de partenariats chez Simplon.co

Il s’agit avant tout d’échanger, découvrir et recevoir des conseils précieux de personnes bienveillantes qui ont envie de voir grandir avec eux de nouveaux acteurs. L’occasion d’assister de près au travail, réflexions, approche métier d’un acteur qui a vu passer plus d’une tempête. Pour une startup c’est un peu comme passer de l’autre côté du miroir. En somme c’est une véritable aventure humaine.

Chez Bayard, on n’a effectivement pas attendu cette collaboration avec Simplon pour inventer et innover, proposer de nouvelles offres aux lecteurs.

simplon et bayard code

En revanche, dans un concept tendu, pour la presse comme pour l’édition, l’acteur historique a parfois du mal à prendre le recul nécessaire pour tester de nouvelles idées, valider une problématique éditoriale ou d’audience et prendre le temps d’innover sans avoir d’idée préconçue sur le résultat final.

C’est dans ce cadre que l’éditeur a choisi de travailler avec Simplon, en grande confiance et proximité de vue.

« Ils nous apportent leur regard, leur expertise technique, leur agilité, leurs idées, leur capacité à prototyper, leurs méthodes de travail… et ensemble, nous allons inventer, défricher, créer » Violaine Chaurand, Responsable de la communication interne de Bayard

La confiance au coeur de la démarche

L’ouverture, la curiosité, l’écoute et la confiance portent déjà ce projet très prometteur. Bayard a l’audace d’y aller, de se jeter dans le grand bain et oser faire bouger les lignes. Cette rencontre avec Simplon.co revient à oser se dévoiler, montrer ses forces et ses faiblesses pour pouvoir avancer à plusieurs.

« C’est une chance incroyable ; c’est comme si on pouvait ouvrir la boîte noire d’un avion qui aurait déjà parcouru des milliers de kilomètres, mais dans un contexte beaucoup plus serein que celui dans lequel on ouvre des boîtes noires ! »Elise Fraisse, chargée de partenariats chez Simplon.co

En conclusion, cette collaboration nous démontre que pour faire de l’open innovation, l’essentiel est d’avoir confiance, d’avoir confiance en soi d’avoir confiance en l’autre et dans la capacité à co-construire.