Retour en haut
Innovation

#Technologie : Quelles applications business pour la Blockchain ?

#Technologie : Quelles applications business pour la Blockchain ?
par

Suite à la conférence « Bl0ckcha1n » qui s’est tenue le 10 décembre dernier, la rédaction de Maddyness s’est intéressée à un phénomène grandissant dans l’univers technologique : la Blockchain. Après un premier article consacré à 10 applications reposant sur la Blockchain, nous vous proposons un article pour mieux comprendre les potentiels applications business qui pourraient utiliser la technologie Blockchain.


Tour d’horizon avec 6 secteurs dans lesquels la blockchain pourraient modifier les business models ou à minima permettre de nouvelles fonctionnalités :

  • Les moyens de paiements
  • Les réseaux sociaux
  • IoT : les objets connectés
  • La banque
  • Le crowdfunding
  • La mobilité

Il faut penser la Blockchain comme une plateforme dans laquelle une entreprise peut investir et donc comme pour chaque investissement se poser les questions suivantes :

  • Quel est mon cahier des charges ?
  • Quels gains / ROI puis-je attendre de la Blockchain ?

A ce stade, il est important d’avoir à l’esprit que des applications business de la Blockchain pourront être basées sur des Blockchains privées, créées par des acteurs ou groupements d’acteurs de certains secteurs d’activités. En fonction des besoins, on utilisera soit la Blockchain du bitcoin “permissionless” c’est à dire ouverte à tous, soit une blockchain privée ou semi-privée :

  • Blockchain « permisionless »
    • Caractéristiques :
      • Réseau public sans intermédiaire
      • Pas de censure
    • Consensus
      • Couteux
      • «lent »
      • Récompenses intrinsèques au réseau (mineurs)
    • Blockchain business ou « industrielles »
      • Caractéristiques :
        • Privées ou semi-privées (différents droits d’accès à la plateforme)
        • Acteurs connus ou identifiables
        • Industries régulées
      • Consensus :
        • Entre acteurs connus
        • Fonctionnement extrinsèque à la plateforme (pris en charge par le(s) mandataire(s) de la Blockchain privée)

En résumé, voici les caractéristiques nécessaires (ajoutée en bleue) pour que des applications blockchain business soient envisageables (source IBM France).

Blockchain Business

Les applications possibles dans 6 secteurs d’activité :

Les moyens de paiements

Les micro paiements sont la principale application envisagée grâce à la technologie Blockchain. Cette application est permise par les coûts de structure extrêmement faibles pour les utilisateurs comparés aux paiements par carte bancaire ou virements bancaires. On pourrait donc effectuer des micro paiements pour :

  • Payer un journaliste pour un article que l’on a aimé ou acheté. Sur Datt.co par exemple, le modèle économique repose sur ce principe et non plus sur la publicité ou sur des abonnements comme beaucoup de médias aujourd’hui.
  • Effectuer des paiements dans les pays sans infrastructure bancaire
  • Faire un micro-don à une association
  • Payer un blogueur pour un post ou un tweet intéressant (avec l’application Changetip par exemple : voir ci-dessous)

Les réseaux sociaux

Les business models des réseaux sociaux sont majoritairement basés sur la publicité. Comme pour les moyens de paiements, la Blockchain permet, par sa nature décentralisée et ses faibles coups de structure, d’envisager d’autres modèles économiques.

Sur Zapchain, les auteurs (individus ou entreprises) des posts peuvent être rémunérés pour leur contenu. Reddcoin permet de dépasser le simple « like » ou partage en rémunérant les auteurs de vos posts préférés :



Enfin, ces dons peuvent rester anonymes grâce à la Blockchain, ce qui n’est pas le cas avec les solutions de paiements actuelles.

IoT : Les Objets Connectés

L’un des enjeux de l’internet of things est d’organiser et de structurer les modes de connexion des objets entre eux. La technologie Blockchain permet aux objets connectés de communiquer entre eux et de traiter :

  • Un volume important de données
  • De façon décentralisé
  • Anonyme
  • Et à faible coût

En 2015, IBM et Samsung on réalisé une preuve de concept baptisée ADEPT qui automatise la commande de lessive pour une machine à laver en vérifiant grâce à des smart contracts les conditions de vente, de garantie et de SAV. Ce process est résumé dans la vidéo suivante :



La Blockchain pourrait accélérer le développement de l’internet of things grâce à ses caractéristiques intrinsèques : la scalabilité, les faibles coûts, l’anonymisation et la sécurité. Dans ce processus d’automatisation des échanges entre les machines entre elles, se pose la question de la gestion éthique et morale des échanges. C’est un enjeu à prendre en compte en plus du défi technique.

La banque

Dans le secteur bancaire, la Blockchain va évidemment avoir un impact sur les transferts d’argent. Les applications les plus intéressantes sont les applications dans le secteur financier et l’utilisation de la Blockchain comme une plateforme intra (au sein) bancaire ou interbancaire (entre les institutions financières).

Les premières applications seront vraisemblablement internes sur des produits ou transactions peu régulés comme le synthétise Francois Levy (IBM France) dans le schéma ci-dessous :

blockchain

Les acteurs de l’industrie bancaire semblent s’organiser afin de créer des groupements d’intérêts en vue de la création de Blockchains privées.

Le crowdfunding et crowdlending

Les avantages des la blockchain pour des plateformes de crowndfunding sont les suivants :

  • Financement et paiements sont décentralisés donc sans plateforme centrale (pas de frais associés / commission)
  • Sécurité et traçabilité des contreparties : les préteurs acquièrent des parts cryptographiques qui reflètent la valeur du projet
  • Transparence : pas de risques de censure ou de mises en avant subjectives

Voici quelques applications utilisant la blockchain pour du crowdfunding ou du crowdlending:

La mobilité

Quels sont les avantages de La Zooz par rapport à Uber ou une autre application VTC traditionnelle ?

  • La gamification avec un véritable effet de réseau
  • Encore une fois la nature décentralisée de l’application, donc du traitement des données des utilisateurs.
  • Des paiements P2P : économes, rapides et sécurisés
  • Un nouveau model d’actionnariat : les utilisateurs ou contributeurs de la communauté deviennent micro-actionnaires
  • Un nouveau business model basé sur une monnaie cryptographique propre à la Zooz
  • Enfin, la Zooz est open source

Pour aller plus loin sur ce sujet, la rédaction de Maddyness vous propose 2 prochains RDV :

  • Le 4 février : Blockchain Leaders : 10 leaders d’opinion de la “planète blockchain” présentent leur vision.
  • Mars 2016 : Le Blockchain Pitch Day : 20 Startups Blockchain (sélectionnées) seront invitées à rencontrer des partenaires et des investisseurs.

Crédit Photo : Shutterstock