Retour en haut
Innovation

#OpenInno Comment Colas et RB3D réinventent le secteur du BTP avec des exosquelettes

#OpenInno : Comment Colas et RB3D réinventent le secteur du BTP avec des exosquelettes
par

L’entreprise de BTP Colas et la startup RB3D, initialement spécialisée dans le développement d’un exosquelette à usage militaire, se sont associés afin de mettre en place des cobots et exosquelettes d’assistance aux efforts dans l’industrie. Retour avec les deux parties sur cette collaboration grand groupe/startup. 

Quel projet de collaboration menez-vous actuellement ?

S.G – RB3D : Colas nous a contactés il y a quelques années. Nous sommes une société spécialisée dans la robotique collaborative et développions des premières versions de notre exosquelette, destiné uniquement à l’usage militaire.

Colas a découvert notre projet et y a vu une possible application industrielle. Dans le BTP, il peut exister des efforts physiques à certains postes techniquement complexes ou qui, du moins, nécessitent un savoir-faire des opérateurs. Notre technologie d’exosquelette peut permettre d’aider les compagnons du groupe Colas dans leurs activités quotidiennes.

exosquelette

Concrètement, nous nous sommes focalisés sur les tireurs au râteau, chargés de mettre en œuvre manuellement l’enrobé sur le chaussée. Ce poste est très physique et ne peut pas être mécanisé lors des chantiers urbains. Accomplir cette opération demande puissance et endurance. Avec notre exosquelette, nous leur permettons de démultiplier leurs capacités physiques.

C.L – Colas : Cet aspect du métier n’avait effectivement pas beaucoup évolué depuis trois générations… En démarrant cette collaboration avec RB3D, l’objectif était aussi de transformer le tirage au râteau, en répondant à une demande de nos équipes.

Comment se passe votre collaboration au quotidien ?

C.L – Colas : Le premier prototype destiné à l’usage « BTP » a été développé il y a trois ans. La première grande étape a été de « confronter » ce prototype à ses futurs utilisateurs, nos compagnons. Un conducteur de travaux Colas est même intégré aux équipes RB3D pour être une sorte de « bêta-testeur ». Un apport extrêmement précieux car il a permis de tester les itérations du produit. Depuis, nous avons fait évoluer l’engin, qui en est maintenant à sa v4, pour le rendre le plus fonctionnel et le plus efficace possible.

colas exosquelette

S.G – RB3D : Nous avons très vite été plongés dans une réalité opérationnelle. C’est d’ailleurs grâce à cette expertise terrain que nous avons compris qu’il nous fallait réduire le poids de notre exosquelette. Ce dernier est ainsi passé de 37 à 12 kilos. Nous sommes maintenant capables d’offrir aux opérateurs une véritable assistance à l’effort. Et ce, grâce au prototype testé sur le terrain, qui nous a permis d’améliorer mobilité et la maniabilité de la machine. L’utilisateur final est au cœur du processus de co-création. Nous avons donc fonctionné de façon itérative, misant sur les points forts de l’objet de départ pour l’adapter aux besoins de Colas.

Quels ont été les premiers retours terrain concernant le produit ?

C.L – Colas : Ce qui est frappant, c’est qu’après ce test, réalisé dans plusieurs agences, la première réaction de nos opérateurs a été de dire « enfin un outil innovant pour notre métier ! ». Ce ressenti est, je trouve, très important car il montre comment l’innovation peut servir l’entreprise et améliorer les conditions de travail de ses collaborateurs.

S.G – RB3D : Ces retours nous ont très vite permis de nous tourner de plus en plus vers l’opérationnel et le fonctionnel. Nous sommes maintenant prêts pour le passage à l’industrialisation, avec une pré-série lancée en juin 2017.

Comment vous voyez la suite de cette collaboration ?

C.L – Colas : Il va maintenant falloir déployer l’outil dans nos agences. Par ailleurs, RB3D a commencé à développer d’autres variantes de l’outil pour des métiers aux besoins différents comme le port de charge, manipulation d’outil ou le port de protections lourdes.

S.G – RB3D : Le challenge pour nous va être de continuer à rester en adéquation avec les besoins de Colas en réussissant ce déploiement sur tout le territoire français.

Comment travaillez-vous de concert ?

S.G – RB3D : Nous avons développé des briques technologiques qui, grâce à un procédé de co-création avec Colas, s’assemblent et se mettent en application. C’est en échangeant avec les opérationnels que nous construisons des architectures d’outil innovant. 

C.L – Colas : Nous n’aurions pas pu développer ce type de projet en interne, surtout avec des délais aussi courts… Le modèle Open Innovation a été la clé du succès de ce projet. Et pas seulement pour Colas d’ailleurs : grâce au soutien de notre fonds d’investissement CIB Développement, RB3D a pu mener à bien une levée de fonds qui a permis la finalisation des produits. 

Quels sont les avantages de la collaboration grand groupe / startup ?

S.G – RB3D : J’en vois quatre. Le premier, c’est l’aide à la spécification du produit car son succès passe forcément par l’utilisateur final. Le second concerne l’aide à l’appréhension des marchés et du business. L’exosquelette n’est pas seulement un produit pour Colas, l’objectif, à terme, est de créer un produit innovant sur le marché, qui soit utilisé par d’autres entreprises du secteur. Le troisième avantage réside dans les financements obtenus par RB3D, qui permettent de créer un effet de levier. Enfin, Colas nous a également aidés pour introduire l’exosquelette auprès de ses équipes.

C.L – Colas : Selon moi, RB3D a apporté plusieurs bénéfices à Colas : de l’agilité, des multiples savoir-faire d’experts et, surtout, une équipe dédié à cette problématique.

Quelques mots pour conclure :

S.G – RB3D : Ce parcours commun m’a appris que l’innovation sans applicatif n’a pas beaucoup de valeur !

C.L – Colas : Je suis fier du projet avec RB3D car c’est le premier exemple de notre engagement avec des startups !

Mots clés : BTP, Colas, exosquelette, RB3D