Retour en haut
Innovation

#FoodTech The Living Room, la startup d’Elior Group qui offre la restauration collective aux PME

#FoodTech : The Living Room, la startup d’Elior Group qui offre la restauration collective aux PME
par

Elior Group prend de l’avance sur la concurrence et s’attaque à la restauration collective pour les PME. Un gros gâteau dans lequel le groupe créé en 1991 compte bien croquer grâce à The Living Room, une startup portée par Mikaël Outmezguine.

Elior Group, mastodonte de la restauration et des services, se lance dans une nouvelle aventure qui pourrait fortement impacter le business des titres-restaurants et de la livraison de repas. De la rencontre de Philippe Salle, président-directeur général d’Elior Group et de Mikaël Outmezguine, serial entrepreneur qui avait notamment fondé l’agence de celebrity marketing Wizee, est née une joint-venture et l’envie d’apporter aux petites et moyennes entreprises les mêmes avantages que les grands groupes.

Il faut dire que le marché laisse rêveur : avec 140 000 entreprises de 10 à 250 salariés, le gâteau français de la restauration représenterait 7 milliards d’euros, dont 5,5 déjà préemptés par les titres restaurants. Pour parvenir à bousculer les choses et faire de la “cantine” une offre moderne et adaptée, The Living Room a mis au point une solution all-inclusive qui permet aux entreprises de 10 salariés et plus de pouvoir bénéficier de leur propre mini-restaurant d’entreprise. D’un menu, créé par des chefs, et composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert à choisir parmi une carte sans cesse renouvelée, pour un prix défiant toute concurrence d’environ 9 euros par repas et par personne, dont 5 euros sont pris en charge par l’entreprise.

livingroom

5 euros exonérés de charges sociales et qui comprennent : un meuble connecté, avec des couverts, de la vaisselle, un frigo connecté et une tablette qui permet à chaque collaborateur de passer sa commande pour le midi (et même le soir), ainsi que la livraison des plats dans une Lunchbox créée en collaboration avec la startup Prepd et le ménage. Pour pouvoir atteindre ces prix, The Living Room a tiré le maximum de la force de frappe d’Elior Group et de ses 1200 restaurants disséminés sur le territoire français. Chaque repas commandé par une PME est ainsi produit par le restaurant Elior le plus proche et livré par la flotte du groupe dans un délai qui ne dépasse pas les 30 minutes. Avec 10 profils tech dans son équipe, The Living Room a repensé les systèmes d’informations du groupe et a crée des algorithmes de dispatch qui permettent aux restaurants, équipés d’interfaces out d’outils numériques, de répondre au mieux à la demande.

Testée dans le 8ème arrondissement de Paris depuis quelques mois, la recette est un pari qui, s’il s’avère payant, pourrait devenir un véritable use case de la collaboration entre un grand groupe et une startup. Surtout que peu de grands comptes qui ont collaboré, ou racheté une startup peuvent se targuer d’avoir fait monter le fondateur au Comex. Contrairement à Elior qui vient de nommer membre de son comité exécutif Mikaël Outmezguine, 28 ans et directeur général de The Living Room.