Retour en haut
Innovation

#Tech Pourquoi l’IA est l’avenir de l’humain dans l’entreprise

#Tech : Pourquoi l’IA est l’avenir de l’humain dans l’entreprise

De quelle manière l’intelligence artificielle s’immisce dans le quotidien des entreprises, pour améliorer le confort et la productivité des salariés, et par conséquence augmenter la croissance française ? Thomas Coustenoble, Président du collectif HappyTech, revient sur 5 startups qui oeuvrent chaque jour  à faire évoluer le monde de l’entreprise grâce à l’IA.

Oubliez les vilaines IA des films Terminator, 2001 : l’Odyssée de l’espace ou plus récemment, Ex-machina : les intelligences artificielles sont encore loin de prendre le pouvoir et remplacer les humains. Elles peuvent en revanche créer de la valeur : selon une étude Accenture publiée en 2016, ces logiciels intelligents pourraient multiplier la croissance française par deux et augmenter la productivité du pays de 20% d’ici à 2035. 

Elles pourraient aussi créer du bien-être dans les entreprises en aidant managers et collaborateurs dans leurs tâches quotidiennes. Pour Samuel Metias, CEO de la startup Comeet, qui disrupte les rendez-vous entre salariés : « L’IA doit permettre de renforcer la place de l’humain et de favoriser la création de lien social » Une révolution technologique déjà en marche. La preuve avec ces cinq pépites technologiques :

Butterfly.ai épaule les managers

Savoir quel collaborateur n’est pas heureux à son poste et comment le redynamiser : c’est ce que propose la startup butterfly.ai. Depuis son tableau de bord, le manager a une vue d’ensemble de l’état émotionnel de ses équipiers, noté de 1 à 10, et reçoit des conseils du logiciel pour mener des entretiens efficaces. Il peut ainsi limiter la perte de productivité, éviter une démission gênante pour l’activité de son entreprise et recréer une bonne ambiance dans son équipe. Dans la même veine, l’application OurCompany recueille anonymement les avis des salariés et exprime ensuite une note globale du bien-être dans l’entreprise. Des outils intelligents qui pourraient devenir très utiles avec l’arrivée dans les entreprises des millenials, farouches défenseurs du bien-être au travail.

 

Clustree facilite les sauts de carrière en interne

Réduire les coûts d’embauche des entreprises en valorisant les profils déjà recrutés est un service proposé par la startup Clustree, qui vient de lever sept millions d’euros en juin. Son atout majeur ? Un algorithme capable de déterminer, en fonction des postes disponibles dans les sociétés, mais aussi des compétences, du parcours, et des centres d’intérêt de l’employé, quel saut de carrière effectuer en interne. Ou comment identifier la trajectoire professionnelle optimale de ses salariés en quelques clics et leur offrir les bonnes opportunités carrières pour leur permettre de s’épanouir dans l’entreprise.

B_De-Raphelis

Doyoudreamup révolutionne l’intranet

Avec le chatbot créé par la jeune pousse française Doyoudreamup, finies les sessions interminables des salariés dans les méandres de l’intranet. « Combien de congés me restent-ils à prendre ? », « à quelle personne dois-je envoyer mes notes de frais » … l’assistant virtuel répond directement aux questions posées. Ce robot virtuel peut-être aussi être utilisé par les services clients pour mieux satisfaire les requêtes des consommateurs et désengorger le centre de contacts traitant les appels. A la clé : davantage de requêtes traitées de manière automatique et moins de pression sur les épaules des conseillers.

Allomedia assiste les commerciaux

Pendant un entretien téléphonique d’affaires, le cookie intelligent développé par la startup Allomedia identifie les phrases clés prononcées par les clients -le lieu de résidence, les souhaits exprimés ou encore le numéro de portable- et remplit automatiquement les champs du CRM. Résultats, le commercial ne se disperse pas et se concentre à 100% sur sa tâche numéro une : répondre aux questions de son interlocuteur pour augmenter ses chances de conclure un deal.

allomedia

Comeet recrée du lien dans l’entreprise

Comeet propose un service de rencontres pour briser les barrières entre employés et les inviter à décrocher de leur écran. En quelques secondes, on choisit son activité (footing, déjeuner…), sa journée, l’heure du rendez-vous et le nombre de personnes souhaitées. Après validation, l’algorithme trouve ensuite les autres participants et le lieu de rencontre. Collègues, N+3, stagiaires, patron : tous les échelons de la société sont mélangés. Un remède efficace à l’entre-soi cultivé dans certaines sociétés mais aussi l’opportunité d’accélérer la transmission des savoirs et de créer une solide culture d’entreprise basée sur l’échange.

Par ailleurs, Samuel Metias, fondateur de Comeet, a pris part à la création de HappyTech, un collectif de startups dédié au bien-être en entreprise. Son objectif ? « Faire de la France le leader mondial du bien-être en entreprise », annonce-t-il. « Nous avons des startups talentueuses, des dispositifs d’accompagnement industriels et un modèle social unique. »