Retour en haut
Innovation

#Tourisme Pourquoi les pure-players du Tourisme apportent plus de valeurs qu’ils n’en détruisent

#Tourisme : Pourquoi les pure-players du Tourisme apportent plus de valeurs qu’ils n’en détruisent
par

La consommation collaborative a amené de nouvelles personnes à voyager et a engendré un tourisme plus proche de la vie locale. Il ne faut pas nécessairement distinguer l’univers du tourisme des autres univers de consommation. En effet, c’est internet dans son ensemble qui a vécu la vague des comparateurs, des médias sociaux et aujourd’hui de la consommation collaborative. Rencontre avec Aurélien Jemma, fondateur de Likibu, le 1er moteur de recherche français spécialisé dans la location de vacances.

Cette nouvelle ère a vu émerger pléthore de nouveaux acteurs, venus chambouler une industrie aux bases bien établies. Depuis l’arrivée de Google fin des années 90, une nouvelle pratique, celle de la réservation en ligne, a totalement redéfini la chaine de valeur du secteur. Booking, Tripadvisor, Trivago ou encore Kayak, ces acteurs valent aujourd’hui des milliards de dollars et sont les premiers clients de la régie publicitaire de la firme de Moutain View (plus d’un milliard de dollars dépensés par an sur Google rien que pour Booking).

En France, Likibu est quant à lui l’un des premiers moteurs de recherche spécialisé dans la location de vacances. L’internaute peut retrouver en une seule recherche les logements disponibles sur les sites de la consommation collaborative, les sites traditionnels d’annonces entre particuliers, les sites professionnels et les résidences de vacances.

Likibu

Les internautes ont un besoin essentiel de comparer. Ils consultent en moyenne 38 sites de voyages durant les 45 jours précédant leurs achats  

Aurélien Jemma

A l’heure actuelle, ils ont l’habitude d’utiliser des comparateurs spécialisés dans les vols ou dans les hôtels avec une intention claire : comparer, chercher le meilleur rapport qualité-prix et accéder à un maximum d’offres pour pouvoir faire un choix avisé.

Ces habitudes de consommation s’étendent désormais au secteur de la location de vacances, car les consommateurs actuels, même lorsqu’ils sont attachés à une marque, restent volatiles. Les utilisateurs d’Airbnb ou d’Abritel aujourd’hui, sont aussi les utilisateurs des plateformes émergentes de demain.

En tout état de cause, le consommateur a intérêt à étendre ses recherches à plusieurs sites pour faire le bon choix, et c’est ce que Likibu permet  

Aurélien Jemma

Les pure-players viennent enrichir l’offre de voyage et non la redéfinir

C’est donc une vague d’innovations qui vient submerger un secteur qui n’a pas réellement évolué en 50 ans. Comme toute disruption, l’arrivée de pureplayers est aujourd’hui encore considérée comme une forme de concurrence déloyale pour des acteurs historiques parfois essoufflés.

Un raccourci logique, toutefois ces nouveaux arrivants ne sont pas systématiquement en concurrence frontale avec les hôteliers. Ils proposent évidemment une alternative aux touristes qui ont accès à un panel plus large de solution d’hébergement, mais ils amènent par ailleurs également de nouvelles personnes à voyager.

De la même manière que les vols low-costs ont démocratisé les voyages en avion, les sites de locations facilitent les séjours de courte durée et incitent des profils de « City Breakers » à voyager plus fréquemment  

Aurélien Jemma

Le parc hôtelier n’est par ailleurs pas indéfiniment extensible, et ces solutions d’hébergement alternatives s’avèrent indispensables pour répondre à une demande croissante qui ne peut être intégralement assouvie par le parc hôtelier existant.

Par ailleurs, même si la location d’un appartement ou d’une chambre chez l’habitant s’est totalement démocratisée dans les grandes villes avec l’arrivée des acteurs de la consommation collaborative, il ne faut pas oublier que la location de vacances, de gîtes ou de chambres d’hôtes a toujours existé et cohabite depuis longtemps avec l’hôtellerie traditionnelle dans les stations balnéaires ou à la campagne.

Un touriste ne cherche pas la même chose quand il séjourne à l’hôtel, dans une chambre d’hôte ou dans un appartement : le choix dépend de la personnalité du voyageur, du contexte du séjour (personnel, professionnel, en couple, entre amis) et de son budget.

Un touriste peut choisir de dormir chez l’habitant quand il voyage seul, préférer un hôtel pour un séjour en couple, et opter pour un appartement lorsqu’il voyage avec des amis.

L’expérience utilisateur au cœur de la stratégie

La force des pure-players, précisément les acteurs de l’économie collaborative, réside dans un modèle économique disruptif qui limite très fortement les coûts de structure. Ils n’ont pas à supporter le coût de leurs actifs, puisqu’ils agissent uniquement comme intermédiaire. C’est une force intrinsèque qui permet un développement rapide et une croissance exponentielle.

Ce modèle économique a permis de révolutionner un secteur un peu poussiéreux en ajoutant deux facteurs essentiels, qui étaient encore absents du secteur de la location de vacances entre particuliers : le paiement en ligne, et la sécurité  

Aurélien Jemma

Les sites agissent en tiers de confiance. Le paiement en ligne permet en effet au locataire de réserver son logement sans changer ses habitudes de réservation et au propriétaire d’avoir la certitude d’être payé.

trust-500x305

Les notes et les avis de la communauté ont vocation par ailleurs de certifier une annonce. Une aubaine afin d’éviter les mauvaises surprises qui peuvent avoir lieu sur des sites de petites annonces généralistes ou de nombreuses personnes se font encore « hameçonner ».

La qualité des photos proposées est un autre point essentiel de cette réussite fulgurante. Des photos professionnelles, très proches des photos proposées sur les sites hôteliers permettent à l’internaute de se projeter et de rêver, tout en certifiant que le lieu proposé existe réellement. Il ne faut pas oublier que voyager, c’est aussi rêver, et ce dès que l’on commence sa recherche sur Internet.

La force de la communauté fait le reste. A partir du moment où un voyageur a vécu une expérience positive, il a envie de la renouveler et devient à son tour prescripteur auprès de son entourage. C’est un cercle vertueux qui permet un développement rapide par le bouche-à-oreille tout en orientant les dépenses marketing vers de l’expérientiel.

Le mobile, un élément clé de la transformation du secteur

Chacune de ces composantes fait maintenant partie intégrante de notre quotidien d’internaute. Et l’avènement de la consommation collaborative permet certainement in fine un panel d’expériences encore beaucoup plus vaste qu’à l’heure actuelle.

La tendance de l’internet mobile est devenue de plus en plus prépondérante et a abouti à une forte augmentation du nombre de recherches et de transactions des internautes dans le secteur du tourisme. C’est notamment le cas pour les réservations de dernières minutes, lorsque les voyageurs sont en situation de mobilité. L’un des enjeux majeurs pour les acteurs comme Likibu réside donc dans la fiabilité des systèmes de tracking des mobinautes/internautes.

Mots clés : airbnb, booking, hotel, likibu, tourisme
  • Tang Jacques

    Une vue technophile des pure players. Beaucoup d’arguments plaident effectivement en leur faveur. Une seule problématique, si ils apportent de nouvelles expériences aux voyageur, ils participent à la perte de valeur ajoutée des professionnels du tourisme, par les positions dominantes qu’ils occupent sur la livraison d’information.