Retour en haut
Innovation

#CES2018 Le grand bêtisier des exposants

#CES2018 : Le grand bêtisier des exposants
par

Si le CES, le plus grand salon technologique du monde, nous offre un aperçu des meilleures innovations, on y trouve aussi le pire.

Le coussin anti solitude

Votre compagnon est en voyage d’affaires (ou dans les bras de sa maîtresse) ? Le “coussin robot” de Somnox vient à votre secours. On se pelotonne dessus avec “l’impression de tenir quelqu’un dans ses bras” qui “respire en harmonie avec votre rythme cardiaque“. Sauf qu’en fait vous tenez un bête coussin truffé de capteurs qui bouge de temps en temps.

Dans le genre “je cherche de la compagnie“, on trouve aussi le haut-parleur connecté Mitipi Kevin qui crée une ambiance animée (bruits de télévision et de conversations, lumière qui allume et s’éteint…) en faisant croire que la maison est remplie d’invités… alors que vous êtes désespérément seul(e).

Le casque pour perdre du poids

Modius Health2

Perdre du poids rapidement et sans effort : la promesse, aussi irréaliste qu’alléchante, sert de slogan depuis des années à d’innombrables startups. Encore cette année, avec le casque de Modius Health, qui prétend s’appuyer sur une technologie de la NASA. Le principe : des électrodes qui envoient une faible impulsion électrique sous les oreilles, censée stimuler la production d’une hormone qui inhibe l’appétit. Le casque permettrait aussi de “diminuer le taux de masse grasse“. Un appareil qui risque surtout de vous donner nausées et mal de tête, s’amuse une neuroscientifique interrogée par The Verge.

L’appli qui transforme les performances sexuelles en oeuvre d’art

Faites de vos orgasmes une oeuvre d’art“, proclame Lioness, un fabricant de sextoys connectés. Son projet Artgasm promet ainsi de transformer les données enregistrées lors des rapports sexuels (durée de l’orgasme, fréquence des vibrations…) en “quelque chose de merveilleux, coloré et personnalisé“. Vu le résultat, on assiste plutôt à un clip de courbes informes qui se baladent sur l’écran.

Les toilettes à qui on peut parler

On croyait que les Japonais étaient les champions en matière de toilettes high tech, avec jets personnalisés, abattants intelligents et boutons aussi nombreux qu’une console de jeux. C’est pourtant un fabricant américain, Kolher, qui a fait sensation au salon avec Numi, un WC connecté et compatible avec l’assistant vocal Alexa. Vous pouvez ainsi lui demander de tirer la chasse, de jouer votre musique préférée, de nettoyer vos parties intimes ou de chauffer vos pieds pendant la pause-pipi. Qui a envie d’entamer une petite conversation avec sa cuvette de toilettes ?

La machine qui plie le linge moins vite que son ombre

FoldiMate

Le temps où les robots nous débarrasseront entièrement des tâches ménagères n’est pas encore venu. L’armoire robotisée FoldiMate, a pourtant de quoi séduire : elle avale vos vêtements et les rend “délicatement pliés” dans un bac lumineux au pied de la machine. Hélas, ne vous attendez pas à balancer votre bac à linge sale directement dedans. Il faut au préalable attacher soigneusement chaque vêtement à la planche et elle n’accepte pas les petites tailles (enfants de moins de cinq ans). Et puis quatre minutes par chemise, même les nuls en repassage font mieux. Pour achever votre rêve, précisons enfin que l’objet est très encombrant (1,20m de haut pour 70cm de profondeur), qu’il ne sera pas disponible avant au mieux 2019 et à un prix dissuasif (près de 1000 dollars)

 

La baignoire zéro gravité

Tout le monde n’a pas les moyens de se payer un voyage dans la prochaine navette de Virgin Galactic à plusieurs centaines de milliers de dollars pour connaître le grand frisson de l’apesanteur. Pour beaucoup moins cher (19 000 dollars quand même), il y a la “baignoire flottante” du fabricant de toilettes de luxe Toto. Grâce à des jets hyper puissants et à des LEDs “recréant une ambiance interstellaire“, vous avez littéralement l’impression de flotter dans l’espace, assure la marque. Atterrissage en douceur garanti.

L’écran plus grand que votre salon

The-Wall-Modular-MicroLED-146-inch-TV-21

À part en mettre plein la vue aux visiteurs et montrer l’étendue de son savoir-faire technologique, Samsung n’a pas convaincu grand monde avec son écran véritablement géant présenté au CES. Avec ses 146 pouces de diagonale (3,70m), il y a fort à parier que les dimensions de The Wall dépassent celles du mur de votre salon. Son prix, non annoncé, promet d’ailleurs d’être aussi stratosphérique que la taille de l’écran (un prix à six chiffres est évoqué). Évidemment, la qualité d’images est bluffante, notamment grâce à la technologie micro-LED permettant d’obtenir “des noirs plus profonds” sans rétroéclairage nécessaire. Mais est-ce bien nécessaire pour regarder Plus belle la vie ?

Le robinet obéissant

Delta Faucet

Alexa, fais la vaisselle maintenant.” On n’y est pas encore, mais le robinet compatible avec l’assistant vocal d’Amazon de Delta Faucet permet d’allumer ou d’éteindre l’eau ou de régler la température uniquement à la voix. D’ici à ce qu’un hacker parvienne à couper l’eau à distance, provoquer une inondation ou que le système comprenne mal les chiffres et envoie un jet brûlant sur vos mains, il n’y a qu’un pas. Heureusement, Alexa fournit également le numéro du plombier le plus proche.

Mots clés : CES 2018, CES Las Vegas
  • Winkco

    Somnox n’est pas vraiment un coussin anti-solitude mais plutôt un dispositif qui vise à améliorer le sommeil. Chacun y verra son usage mais c’est dans cet optique que le produit est proposé… http://bit.ly/2HlR7vx