Retour en haut
Outils

#SEO Découvrez trois outils pour suivre le référencement de votre site web

#SEO : Découvrez trois outils pour suivre le référencement de votre site web
par

Vous dirigez une startup et ne connaissez rien au référencement naturel ? Voici quelques outils, techniques et conseils pratiques pour pouvoir suivre le travail de vos prestataires ou de vos collaborateurs.


1- Search Console : le couteau suisse made in Google

Search Console est un outil gratuit d’analyse de la visibilité sur le moteur de recherche Google, édité par Google himself. S’il fourmille d’informations, voici quelques fonctionnalités utiles pour garder un œil sur votre référencement et les actions accomplies.

Des alertes en temps réel

Consultez les derniers messages, qui vous informent d’éventuelles erreurs ou besoins de mises à jour. Vous pouvez aussi suivre, via Trafic de recherche et Analyse de la recherche toute une série d’informations sur le trafic issu des moteurs de recherche : nombre d’impressions de pages de résultats avec votre site, nombre de clics, taux de clic, etc…

Connaître le nombre de pages indexées par Google

Vous pouvez aussi vous rendre dans la partie Index Google et cliquer sur Etat de l’indexation pour savoir le volume de pages de votre site indexées sur Google. Par indexées, nous entendons présentes dans l’index Google, mais pas forcément positionnées en première page.

Son évolution brutale, à la hausse ou à la baisse, signifie normalement que des changements ont été opérés sur votre site et que des actions SEO ont été entreprises.

search-console

L’état de l’indexation via Search Console est beaucoup plus précis que la commande site:www.exemple.com tapée sur Google.

Des pages introuvables et des balises manquantes

Dans la partie Exploration, la rubrique Erreurs d’exploration vous permet de lister les pages introuvables. Vous saurez ainsi si vos développeurs multiplient ou non les liens cassés, préjudiciables autant à votre référencement qu’à l’expérience utilisateurs.

En cliquant sur Apparence dans les résultats de recherche et Améliorations HTML, vous obtiendrez la liste des balises manquantes ou en double. Nous vous rappelons que :

  • les balises TITLE sont régulièrement reprises par Google dans ses pages de résultats (le lien bleu sur lequel vous cliquez)
  • les balises Meta DESCRIPTION sont régulièrement reprises par Google comme extraits de présentation dans ses pages de résultats (sous le titre et l’URL)

Vous devez donc tendre vers zéro erreur pour obtenir une meilleure visibilité sur les moteurs de recherche.

2- SEMRush : connaître son volume d’expressions positionnées

Vous pouvez surveiller facilement le trafic issu des moteurs de recherche grâce à des logiciels d’analyses statistiques comme Google Analytics. Mais vous n’êtes pas toujours armé pour distinguer les facteurs endogènes et exogènes. Votre trafic sur Google augmente-t-il parce que votre visibilité naturelle s’améliore ? Est-ce dû à la saisonnalité ? Une campagne de publicité à la télévision ou à la radio, un buzz médiatique multiplient-ils les recherches sur votre marque ?

L’évolution d’un volume d’expressions

SEMRush vous permet notamment de connaître le volume d’expressions positionnées sur les deux premières pages de Google. Son fonctionnement ? Il analyse les deux premières pages de Google régulièrement, en s’appuyant sur des bases de données comptant des dizaines de millions d’expressions, et peut ainsi vous informer de votre positionnement (ou de celui d’un site concurrent) sur toutes les expressions qu’il possède en base.

Suivre l’évolution de votre site sur cette base d’expressions vous permet d’évaluer les progrès – ou les reculs – de votre référencement, en se déconnectant des notions de trafic et de saisonnalité. Une chute brutale du volume d’expressions représente ainsi une source d’alerte.

Pour connaître l’évolution de votre volume d’expressions, rien de plus simple :

  1. Rendez-vous sur http://fr.semrush.com/
  2. Rentrez l’url de votre site et choisissez Google.fr dans le menu déroulant juste à droite de la barre de saisie
  3. Choisissez dans le menu de gauche, rubrique Recherche Organique, l’onglet Positions
  4. Cliquez sur “Mots-clés” en haut à gauche du graphique

semrush

Le site Hyperassur.com connaît une hausse continue du nombre d’expressions. Notez, dessous, la liste des expressions sur lesquelles il ressort

Vous pouvez suivre l’évolution sur plusieurs années et regarder si les hausses – ou les baisses –  coïncident par exemple avec un changement de prestataire.

Il est aussi utile de contrôler les évolutions de sites gérés par une agence de référencement avant de signer avec elle.

Des mots clés plus ou moins pertinents

Tous les mots-clés ne se valent pas. Êtes-vous référencé sur les bons mots-clés ? Avez-vous choisi les mêmes expressions que vos concurrents ? Vous accédez aussi à un ensemble de mots-clés sur lesquelles le site de votre choix est positionné en suivant la procédure que nous venons de décrire. Vous disposez, pour chaque expression, de données utiles comme une estimation du volume de recherche, une pression concurrentielle, un coût par clic moyen sur Adwords (en dollars), etc.

Vous pourriez aussi essayer Yooda Insight qui dispose d’une base de données d’expressions francophones plus vaste que SEMRush.

Logiciels équivalents : Yooda Insight, SimilarWeb…

3- Majestic SEO : connaître ses liens entrants

Vos prestataires vous expliquent qu’ils travaillent le netlinking de votre site, c’est à dire qu’ils obtiennent des liens vers votre site depuis des sites tiers. Mais que valent ces sources de liens ? Vous pouvez suivre leur travail un logiciel comme Majestic SEO.

En entrant l’URL de votre site, vous accédez immédiatement à des données intéressantes pour comparer votre situation à celle de la concurrence.

Des données synthétiques pour se positionner vis à vis de la concurrence

majestic

Dès la page d’accueil et sans abonnement, vous accédez à des informations clés très utiles

  • Le Trust Flow : un indice de confiance synthétique, qui vous renseigne sur la respectabilité de votre site aux yeux de Google. Un score élevé est un signal positif
  • Le Citation Flow : un indice synthétique qui vous renseigne sur la popularité “quantitative” de votre site. Si vous avez un faible Trust Flow, moins de 10 ou 15, et un fort Citation Flow, vous pourriez redouter un déséquilibre de votre netlinking.
  • Domaines référents : le nombre des domaines intégrant au moins un lien vers votre site. Un grand nombre de domaine est plutôt un indice positif.
  • Adresses IP des domaines référents : si la majorité des sites hébergeant un lien vers votre site se situent sur les mêmes adresses IP, vous devez vous interroger sur l’origine des liens et leur qualité.

La liste de l’ensemble des domaines référents

Prenez le temps de consulter la liste des domaines référents en cliquant sur l’onglet Domaines Référents. Vous pourrez ainsi savoir si les sites qui parlent de vous sont des sites sérieux. Si vous voyez une grande proportion d’annuaires, avec des noms comme annuaireseo.com ou annuairereferencement.biz, si vous constatez la présence de sites aux extensions étrangères, polonaises (.pl) ou russes (.ru), demandez des éclaircissements à votre référenceur.

N’hésitez pas aussi à comparer vos domaines référents avec ceux de vos concurrents.

Logiciel équivalent : Ahrefs

Trois outils, trois aides au dialogue avec votre référenceur

Ces trois outils vous permettent de mieux suivre les actions réellement menées par votre référenceur. Mais nous vous rappelons que le SEO est une discipline complexe et exigeante, qui demande une attention extrême quant au choix du prestataire.

En suivant de près ces indicateurs, en vous intéressant aux évolutions de votre site et en demandant régulièrement des éclaircissements ou des compléments d’information, vous bénéficierez d’échanges transparents et constructifs avec votre référenceur.

Mots clés : ,
  • Le Manager Efficace

    SEO et les joies du référencement…

    Je pense (et ce n’a reste que mon opinion) que ces outils sont utiles lorsque l’on a une entreprise avec une personne (au moins) pour s’en occuper. Si vous êtes seul, faîtes vivre un site ou un blog, l’essentiel est de créer du contenu pertinent. Le temps investit dans le contenu sera beaucoup plus rentable.

    En fait, je ne sais pas si je m’auto-convainc en disant ça car je préfère passer du temps à créer du contenu pour mon blog plutôt qu’à réfléchir mots-clés et autre stratégies SEO.

    Si vous êtes un pro, je prends tout conseil 😉

    Romain

    • Gilles

      D’une certaine manière tu as raison Romain. L’essentiel quand un a un site ou un blog est de proposer du contenu pertinent et de qualité pour les internautes (“Content is king”). Mais un contenu invisible a-t-il de l’intérêt ? Si le contenu participe au SEO, lorsque l’on souhaite se positionner sur une thématique concurrentielle il est indispensable de passer par une phase d’optimisation on-site (code, balises…) et à long terme de travailler un linking de qualité, thématisé et sans abus sous peine de se voir pénalisé par Google.

  • http://www.benjaminthiers.net Benjamin Thiers

    Bonjour,

    j’ai écrit cet article dans l’esprit d’un créateur de start-up qui voudrait savoir un peu ce que fait un prestataire ou un salarié, sans s’y connaître réellement. Mais il est vrai que beaucoup s’occupent eux-même de leur SEO et ces outils sont utiles.

    Déjà, vous gardez un oeil sur l’évolution de votre site, sans vous laisser abuser par les phénomènes saisonniers et autres effets de bord. Et définir une stratégie SEO en amont est essentielle et utile, ne serait-ce que pour trouver des mots-clés pertinents.

    J’ai une connaissance qui participe aujourd’hui au projet http://www.ilovetax.fr, qui permet à un porteur de projet de connaître le bon statut d’entreprise selon son entreprise, d’être accompagné et d’optimiser ses impôts. Ils ont aujourd’hui un blog, mais avec des titres généralistes, comme “5 QUESTIONS À VALÉRIE TOURAINE DE DEGUST&CO”. Leur blog pourrait proposer du contenu pertinent (comme c’est le cas) mais avec une réelle visibilité SEO, avec un petit travail sur le choix de mots clés. Ne serait-ce qu’en regroupant les interviews dans une rubrique “Créateur d’entreprise”, tapé 260 fois par mois (coût par clic adwords à 2,11€).

    Voyez aussi une stratégie de mots-clés SEO (recherche thématique ou benchmark sur les concurrents) comme une mine d’or pour des idées d’articles, mais pas seulement :

    eurl ou sarl :590 recherches/mois
    sarl ou eurl : 170 recherches/mois

    sasu ou eurl : 720 recherches/mois
    eurl ou sasu : 480 recherches/mois

    Deux sujets d’articles possibles et une visibilité potentielle très différente. Pour traiter du choix entre eurl ou sarl, je préfère toucher les 590 personnes plutôt que les 170. Mon contenu sera le même, mais j’optimise ma dépense de temps, d’énergie ou d’argent (rédaction) grâce à mon travail préliminaire SEO.

    Benjamin

  • Le Manager Efficace

    Merci pour votre retour à tous les 2.

    L’exemple eurl ou sarl est très parlant. Je n’avais même pas imaginé que l’ordre des mots pouvait avoir un tel impact. Jusque là, je prenait du temps dans les titres de mes articles, sans vraiment envisager d’aller plus loin… Je pense que je ne pourrai pas passer à côté d’un minimum de connaissances sur ce sujet.

    Dernière petite question si vous avez 5 minutes :
    J’utilise le créateur de site Jimdo qui est censé optimiser le référencement SEO. Est-ce efficace ? (Bien sûr je me doute que la gestion des mots clés sont et resteront de ma responsabilité)

    Romain

  • http://www.benjaminthiers.net Benjamin Thiers

    Je n’ai jamais utilisé Jimdo et ne peut donc pas vous apporter de précision. Quelle est l’url de votre site ? Je regarderai et vous répondrai ici.

    Pour l’exemple des expressions, y’a plus parlant encore :

    massage paris : 18100 recherches / mois

    masseuse paris : 720 recherches / mois

    masseur paris : 390 recherches / mois

    Si le sujet vous intéresse, je sors un livre début février sur le SEO qui reste très concis et s’adresse à des débutants : http://www.amazon.fr/Comprendre-Referencement-Naturel-Thiers-Benjamin/dp/2759031756

    Benjamin

    • Le Manager Efficace

      Mon site est http://www.LeManagerEfficace.fr

      Merci encore pour vos retours. J’ai l’air d’être la cible parfaite pour votre livre 😉
      Je n’y connais pas grand chose et me pose beaucoup de questions.

      Romain

      • http://www.benjaminthiers.net Benjamin Thiers

        Bonjour,

        désolé, je n’ai vu le message qu’aujourd’hui. (je n’utilise guère Disqus). Le livre vient de sortir :). http://www.comprendrelereferencement.com si vous recherchez toujours des infos sur le seo

  • Efficy France

    Pour SEMrush, le plus utile est de créer un “projet” sur son site internet, d’ajouter la liste des mots clés (semrush, google keyword, ubbersuggest…), et de suivre le positionnement avec un classement par volume ou importance

  • Yakaferci

    Bonjour,

    en complément de votre article voici un autre qui aide à construire un tableau de bord avec les indicateurs clés de performance à suivre en référencement naturel http://www.yakaferci.com/mesurer-referencement-naturel/

    • http://www.benjaminthiers.net Benjamin Thiers

      merci :)

  • http://www.naunaute.com/ Lionel Miraton

    Pourquoi mettre SEMrush alors qu’il y a une boite française qui fait mieux pour moins cher ?

  • http://www.benjaminthiers.net Benjamin Thiers

    J’ai dû arbitrer et me focaliser sur les outils que j’utilise. Je connais Yooda et Yooda Insight, mais j’avoue que je ne l’utilise pas forcément car certaines fonctions me manquent.