Retour en haut
Technologies

#MaddyFeed A quand un Prix Nobel de technologie ?

#MaddyFeed : A quand un Prix Nobel de technologie ?
par

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles qui ont retenu l’attention de la rédaction.

Exxon, DuPont : comment le corporate venture capital est entré dans l’Histoire

Les Corporate Venture Capital (CVC) ont proliféré ces dernières années et sont devenus une caractéristique quasi courante chez les grandes entreprises. Ainsi, 17 % des levées de fonds effectuées par des start-up dans le monde en 2016 résultent du corporate venture, selon la dernière édition de l’étude Venture Pulse publiée en février 2017 par KPMG. D’une simple stratégie de diversification à la volonté d’avoir accès à la technologie de demain, retour sur l’histoire du CVC qui nous renvoie aux géants de l’industrie américaine du XXème siècle, à l’arrivée de l’ordinateur personnel en passant par Palo Alto. Lire la suite sur Hello Open World, le blog innovation de KPMG

Prix Nobel

Why is there no Nobel Prize in technology?

As the world focuses its attention on this year’s recipients of the planet’s most prestigious prize, the Nobel, it feels like something’s missing from the list: technology. Swedish inventor Alfred Nobel established the prizes more than century ago with the instruction that his entire estate be used to endow “prizes to those who, during the preceding year, shall have conferred the greatest benefit to mankind.” The categories laid out in his will—physics, chemistry, physiology or medicine, and peace—have remained the basis of the awards, and a prize for economics was added in 1968. Lire la suite sur Quartz

Chat 2

3 trucs pour repérer un(e) incompétent(e) au boulot

C’est une loi statistique : il y a à peu près autant de parfaits incompétents que d’éléments excetionnellement brillants sur le marché… mais aussi dans les entreprises. Heureusement, des solutions existent aujourd’hui pour éviter de recruter les premiers et pour topper plus souvent les seconds ! En revanche, personne n’est à l’abri de se retrouver – à un moment ou un autre – avec un ou plusieurs incompétents au sein de ses équipes. Dans ce cas-là, il faut savoir agir rapidement (le faire progresser ou le pousser vers la sortie) et pour ça, tu dois d’abord apprendre à le détecter rapidement… Lire la suite sur la page LinkedIn de David Bernard, CEO d’AssessFirst

Robot 2

Learning technologies could reduce automation’s economic threat

Global employment markets are in serious flux. Old-line manufacturing jobs and others are being automated out of existence by new technology, including robots and artificial intelligence. By some accounts, only 20% of today’s workforce have the skills they’ll need for 60% of the jobs that will exist in the next five to 10 years. But while technology is helping to fuel this massive skills gap, it may also—improbably—be part of the solution. Lire la suite sur TechCrunch

Website design. Developing programming and coding technologies.

Diminution des femmes dans les filières high-tech : “C’est une véritable censure sociale”

Dans le secondaire, de même qu’au niveau de l’enseignement supérieur, la chute de la proportion de filles qui s’orientent vers les formations high tech s’accentue.” Voici l’un des enseignements que le cabinet d’études Global Contact dresse dans son rapport Gender Scan 2017. Dévoilé en octobre 2017, ce document fondé sur des donnés ministérielles constate le recul de la féminisation des formations de haute technologie, une évolution jugée “alarmante. Lire la suite sur Numerama

Mark Zuckerberg 2

What if Platforms Like Facebook Are Too Big to Regulate?

Uber’s relationships with cities tend to begin or end in war. Smaller markets experience the company as a powerful invading force — often a welcome one. The company’s model easily outclasses and undercuts provincial competitors, conscripting local cabbies and enlisting new drivers. Flimsy taxi regulations backed by weak municipal governments are quickly overwhelmed by the multibillion-dollar company and its armies of lawyers and lobbyists and their briefcases full of case studies and legislative suggestions. Lire la suite sur The New York Times

Mots clés : Facebook, prix nobel, vc