Retour en haut
Levée de fonds

#FinTech Payname lève 5 millions d’euros et veut “éviter d’être l’alibi innovation des banques”

#FinTech : Payname lève 5 millions d’euros et veut “éviter d’être l’alibi innovation des banques”
par

La startup Payname, qui permet toutes sortes de transactions financières entre particuliers, annonce une levée de 5 millions d’euros pour devenir la première banque collaborative en ligne.


La startup toulousaine Payname ne s’arrête plus. Agréée établissement de paiement depuis juillet dernier, la jeune pousse, qui se trouve à la croisée de la banque du paiement en ligne et de la consommation collaborative annonce aujourd’hui une troisième levée de fonds. D’un montant de cinq millions d’euros, cette levée a été effectuée auprès  du nouveau fond MAIF Avenir , qui a mis un ticket à quatre millions d’euros,  ainsi qu’auprès du groupe La Dépêche du Midi (4ème groupe de presse régionale), la BPI ainsi que la région Midi-Pyrénées.

Avec 25 collaborateurs à ses côtés, Eric Charpentier, le fondateur de Payname, voit sa startup se positionner, dans les trois ans, comme une banque en ligne collaborative permettant à ses utilisateurs de reprendre le contrôle de leur argent : “nous ne gagnons pas d’argent sur l’argent de nos utilisateurs, mais sur les services que nous pouvons leur rendre”.et d’ajouter concernant le choix de la MAIF comme investisseur que ce rapprochement “s’est fait naturellement car nous partageons les mêmes valeurs et la même vision à long terme. Nous avons choisi de ne pas associer d’acteurs bancaires dans la capitalisation pour éviter d’être l’alibi innovation des banques”.

Payname

La banque réinventée

Née en 2013, Payname est la première plateforme de “co-banking”, elle permet à ses utilisateurs de réaliser tous leurs paiements de pair-à- pair (cagnotte, remboursement, service à la personne, loyer…) en utilsant le solde de leur compte Payname, ou bien un des moyens de paiement qu’ils ont enregistré auparavant, pour réaliser tout type de paiement sécurisé, sans passer par une banque.

La prochaine étape clé de Payname consistera à accélérer la commercialisation des produits à destination des professionnels (API et page de paiement) pour pérenniser son modèle économique. Ce partenariat avec la MAIF laisse entrevoir des perspectives quant à la mise en place de solutions qui imposeront Payname comme le tiers de confiance incontournable pour les paiements de pair-à-pair ou intermédiés. Une nouvelle manière de gérer son argent avec laquelle les consommateurs utilisateurs pourront se familiariser à travers la revue du cobanking, les cafés du cobanking et l’organisation de nombreux événements à destination du grand public.

Mots clés : maif, Payname
  • Christophe Lassuyt

    j’ajoute à “nous ne gagnons pas d’argent sur l’argent de nos utilisateurs, mais sur les services que nous pouvons leur rendre”: que les services rendus sont intéressants de par la simplification qu’ils semblent générer: cagnotte, paiement d’un loyer, remboursement, service à la personne, etc…