Maddyness

#eSanté : 53% des pharmaciens estiment que les objets connectés sont bénéfiques pour les patients

1 juillet 2014 par Jennifer Padjemi dans Prospective avec 1commentaire
shutterstock_163505684

Le mensuel de la presse santé, Bien-être et santé a sorti en mai dernier, le premier baromètre concernant la perception des pharmaciens sur les objets connectés santé en partenariat avec Direct Medica et Medappcare. Un bilan sur ces nouveaux objets connectés qui apparaissent bénéfiques pour la santé des patients selon un pharmacien sur deux. Une étude réalisée auprès d’un échantillon de 100 pharmaciens.


De plus en plus d’objets connectés sont créés pour répondre à des besoins spécifiques dans le secteur de la santé et spécifiquement pour tous ses patients. En effet, balance, piluliers ou autre tensiomètre permettent très souvent d’adapter au mieux les traitements et renforcent le rôle du pharmacien dans l’accompagnement des patients. Plus d’un pharmacien sur deux jugerait nécessaire l’existence de ces objets connectés (53%) et estiment qu’ils apportent un bénéfice pour la santé des patients.

Une meilleure observance des traitements

Alors que 66% des pharmaciens se déclarent prêts à vendre des objets connectés, 50% des pharmaciens en ont même déjà vendus. Selon ces derniers, la plupart des objets connectés dédiés à la santé peuvent se trouver majoritairement … en pharmacie (36%) mais également dans les grands magasins spécialisés pour 23% des pharmaciens et en grande surface (3% d’entre eux). Enfin, seuls 2 % des pharmaciens pensent que les objets connectés de santé n’ont pas leur place en officine.

L’étude montre également que les pharmaciens s’interrogent sur la sécurité des données de santé collectées et dans une moindre mesure sur leur fiabilité et leur fonctionnement général (bugs etc.).

Des pharmaciens connectés mais qui restent méfiants

53% des pharmaciens n’ont pas ou peu confiance en la sécurisation des données de santé collectées par ces objets. Pourtant 53% des pharmaciens déclarent être équipés d’un smartphone dont 44% pour un usage professionnel et 46% sont équipé d’une tablette pour 22% qui l’utilisent dans le domaine professionnel.

« La tablette tactile a un brillant avenir en officine, mais tant que cet outil n’y a pas réellement trouvé sa fonction il est normal que le pharmacien ne s’équipe pas en masse. Nouvelles missions, support commercial, support d’aide à la déli- vrance et de gestion… autant de domaines où les tablettes et objets connectés vont s’illustrer au sein des officines.. » David Sainati, président de Medappcare. 

Tagged , , , ,

Posts liés

Newsletter
Pour ne rien manquer de l'actualité startup !
Fréquences


Fondé en 2011, Maddyness est devenu le magazine de référence des startups françaises. Un média d'analyse, d'enquête et d'analyse de l'économie et de l'innovation à consommer sans modération.

Maddyness vous offre toute l’actualité des startups françaises directement dans votre boîte mail : Innovation, Accompagnement, Finance, Prospective, Emploi