Retour en haut
Levée de fonds

#Productivité Julie Desk, l’assistante virtuelle à intelligence artificielle, lève 200 000 euros

#Productivité : Julie Desk, l’assistante virtuelle à intelligence artificielle, lève 200 000 euros
par

Après WePopp et WeTime, Julie Desk est le troisième projet de l’entreprise WePopp, basée à Antony dans le département des Hauts de Seine. Tout d’abord passé par le Camping, la startup a déjà réussi à boucler une première opération de 130 000 euros. Aujourd’hui, elle annonce un tour de table de 200 000 euros auprès de ses propres clients, avant d’effectuer une levée de fonds plus importante de 2 millions d’euros en 2016.


Lancée en janvier 2015, la première assistante virtuelle à intelligence artificielle compte à ce jour plus de 1000 clients, dont certains viennent justement de rejoindre ce tour de table intermédiaire. C’est notamment le cas de Patrick Joubert (fondateur de Beamap, racheté par Soprasteria), Jérôme Fougerat (Managing Partner chez Orion M&A), Laurent Pevet (Directeur chez Axcess by Deloitte) et Stanislas Llurens (fondateur de auto-ecole.net), qui ont adopté cette solution de gestion d’emploi du temps peu de temps après son lancement.

Accessible à partir de moins de 50 euros par mois, cette assistante personnelle et virtuelle apporte un confort en termes d’organisation et gestion de planning : Julie planifie, organise, annule, crée les événements professionnels et envoie les invitations…Une prouesse technique que l’on doit à 3 ingénieurs de l’école Polytechnique Julien Hobeika (CEO), Guillaume Michiels et Nicolas Marlier et qui s’avère simple d’utilisation. En effet, pour lancer l’application, il suffit d’envoyer un mail à Julie (ou de l’intégrer en copie d’un message), afin qu’elle prenne le relai de la discussion.

Récompensée lors des Talents du Numérique 2015 décerné en mai dernier, la startup Julie Desk souhaite rentrer dans une nouvelle dimension suite à cette opération financière. Ces fonds devraient permettre à la jeune pousse de recruter de nouvelles personnes, notamment des data-scientists, afin d’industrialiser son service tout en optimisant ses algorithmes d’intelligence artificielle.

« Le service que propose Julie Desk permet une réactivité et un gain de temps sans précédent ! Après avoir « recruté » Julie et mesuré son potentiel, c’est donc naturellement que nous avons émis le souhait d’investir dans cette startup et son service à la fois ultra innovant et terriblement efficace » commente Stanislas Llurens, qui participe à cette levée de fonds.