Outils et conseils
5 juillet 2013
Philippe Adnot

[Interview] « Le concours Tremplin Entreprises est né en pleine effervescence Internet »

Le concours Tremplin Entreprises 2013 accueillera cette année la 14ème édition de son événement, co-organisé par l’ESSEC et le Sénat. Maddyness est allé à la rencontre de Philippe Adnot, sénateur et président du Conseil général de l’Aube (Champagne Ardenne) présent dès l’origine de la création de ce concours imaginé sous la présidence de Christian Poncelet. Actif sur son territoire, il est à l’initiative de la création de l’Université de Technologie de Troyes, ou encore des journées Plug & Start.[hr]

« Cela peut étonner, mais le Sénat s’intéresse à l’innovation, aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, car il est préoccupé par le développement de l’entreprise moderne ». Dans les années 2000, une association, baptisée ClubSenat.fr, avait vu le jour et avait pour objectif de répondre aux problématiques de la « Netéconomie ». Une de ces problématiques à l’époque avait pointé le manque de relations entre les entrepreneurs du web et les investisseurs. C’est de ce constat qu’est né Tremplin Entreprises.

[quote] »Le concours Tremplin Entreprises est né en pleine effervescence Internet », Philippe Adnot, Sénateur de l’Aube[/quote]

Les startups sont-elles l’avenir économique de la France? A cette question, Philippe Adnot répond, à juste titre, « qu’elles sont essentielles, mais elles ne sont pas les seules entreprises françaises à avoir des besoins d’innovation », même s’il concède qu’elles sont une force pour la France, non seulement en termes d’innovation, mais aussi de qualité de travail: « elles sont réactives, rapides, en rupture avec l’existant et sont prêtes à relever le défi de s’attaquer au marché mondial très rapidement », précise Philippe Adnot.

Interrogé sur l’aboutissement des Assises de l’Entrepreneuriat, le Sénateur Adnot se réjouit des annonces faites, en modérant ce propos par le fait qu’il est important de communiquer en même temps « à la main droite et à la main gauche, afin qu’elles soient sur la même longueur d’onde ». Une nuance de taille pour celui qui a défendu, par ailleurs, le retour à 8 ans du statut de Jeune Entreprise Innovante, au lieu de 4 ans précédemment.

Bien qu’ayant jamais investi personnellement dans une startup, pour des raisons déontologiques, Philippe Adnot porte une attention particulière aux startups dans le cadre du concours Tremplin Entreprises, et également via les journées Plug & Start, séminaire organisé par la Technopole de l’Aube en Champagne, et dédié aux entrepreneurs innovants, qui ont besoin d’un coup de pouce pour démarrer en apportant conseils et expertises pendant trois jours.

[quote]Ndlr: Les inscriptions pour le concours se terminent le 7 juillet 2013[/quote]