Portfolio#fintech
Temps de lecture : 01'20''
12 septembre 2013
lydia

Lydia, l’application de paiement mobile, lève 600 000 euros

L’application de paiement mobile Lydia, qui a récemment remporté le StartinParis #27, a annoncé la semaine dernière avoir levé 600 000 euros auprès de divers Business Angels français. Une levée de fonds qui devrait permettre le développement commercial de la startup, qui semble être déjà rencontré un engouement certain en Afrique, aux Etats-Unis et au Japon.[hr]

Fondée en 2011 par Cyril Chiche et Antoine Porte (ex-Drinkon, application pour offrir des tournées dans des bars), Lydia a sorti son application en juin 2013. Le nom de l’application n’a rien à voir avec le hasard et est même très recherché. En effet, le nom LYDIA vient du royaume de Lydie (Lydia en grec, part de l’actuelle Turquie) où furent frappées les premières pièces de monnaie, au VIIè siècle av. J.C. Des pièces en electrum, un alliage naturel d’or et d’argent abondamment présent dans le fleuve Pactole, qui ont fait la richesse du royaume. Le dernier et le plus célèbre des rois de Lydie n’est autre que Crésus.

Lydia est une application mobile (iOS et Androïd), qui facilite les transferts d’argent (paiement ou réception). Une fois la carte bancaire liée à l’application, il est alors de payer ou recevoir de l’argent, en scannant un QR code sécurisé (les numéros de cartes ne sont ni visibles ni stockés dans le mobile), validant le transfert d’argent.

Accessible à la fois aux particuliers et aux professionnels, pour qui Lydia peut être une alternative intéressante aux terminaux bancaires, la jeune startup souhaite mettre à profit cette levée de fonds pour recruter une dizaine de collaborateur et pour concurrencer l’activité traditionnelle des banques et des acteurs de la monétique déjà en place tels que Paypal.

Aujourd’hui, Lydia revendique 4000 comptes particuliers et 400 comptes professionnels actifs.