Décryptage
2 décembre 2013
phoneblocks

[Prospective] Ikea, moteur d’inspiration pour 4 projets innovants à monter en kit?

Le géant Ikea aurait-il donné des idées  de business à certains entrepreneurs? C’est en effet, une des tendances que la rédaction a pu détecter ces derniers mois. Le kit, une expression que l’on doit à nos amis d’outre-manche, vise à proposer un objet en pièces détachées, dont les clients se feront un réel plaisir de monter et démonter selon les besoins. Un concept qui pourrait être également rapproché d’une lutte contre l’obsolescence programmée?[hr]

L’impression de livrer un produit qui n’est pas fini, ne semble pas poser de problèmes à des acheteurs conquis par l’idée de se transformer en bricoleur. C’est même là toute la subtilité et l’astuce des ventes d’objets en kit. Facile à monter (souvent à l’aide d’une notice) et moins volumineux pour la logistique, Maddyness a sélectionné 4 projets fascinants, qui utilisent cette technique pour leur business.

Le vélo en kit

Pièce unique en son genre, le Sandwich Bike a été pensé et réalisé par le studio de design Bleijh Industrial (Pays Bas). Accessible en prévente pour 799 euros, ce vélo à monter en kit représente une nouvelle façon de prendre en main la fabrication de cette pièce pour l’acheteur. Une expérience utilisateur intéressante, livrée dans une boite de 94 cm sur 70 cm, pour un résultat final qui pèse 17 kilos.

Le téléphone en kit

Lassés de devoir changer l’ensemble du téléphone, alors qu’une seule pièce était défectueuse, un autre designer néerlandais, Dave Hakkens (25 ans), a alors fait découvrir en septembre dernier un téléphone en kit, personnalisable à volonté (Phoneblocks), permettant d’ajouter ou retirer des composants très facilement. La vidéo ci-dessous, vue plus de 18 millions de fois à l’heure où sont écrites ces lignes, a fait un tabac au point que Google lui-même s’est intéressé à cette initiative, via sa filiale Motorola. En effet, il semblerait que le géant travaillerait depuis quelque temps sur un projet similaire, qui a été accéléré suite à la publication de cette vidéo. Le jeune designer serait depuis associé à la sortie prochaine d’un téléphone baptisé Ara.

La voiture en kit

Présentée lors du salon de la moto de Milan (EICMA), Urban Tabby est actuellement au stade de « concept-car », qui vise à concurrencer des véhicules comme la Smart ou la Twizzy de Renault. Il s’agit d’un projet open-source, permettant à tout à chacun de commander en ligne les pièces à assembler: châssis, moteur hybride ou électrique, carrosserie, sièges (2 ou 4 places)… Selon les options, la voiture peut coûter de 2000 à 6000 euros, à cause des modules de personnalisation permise par le constructeur. Le constructeur italien OSVehicle promet que le montage peut être réalisé en moins d’une heure. Commercialisation prévue à partir du printemps 2014.

L’ordinateur en kit

Si les ordinateurs en kit ne sont pas une réelle nouveauté, puisqu’il est possible depuis plus de 10 ans d’acheter des pièces détachées, une campagne Kickstarter, baptisée Kano, a récemment défrayé la chronique dans la presse Tech. Kano est un projet informatique, dont la campagne atteint presque 1 million de dollars (il reste encore 17 jours), qui propose un ordinateur à monter en kit (deux manuels d’instructions, un boitier sur mesure, une carte SD de 8 Go, un clavier, un haut-parleur, une prise d’alimentation ainsi que des câbles HDMI et mini-USB), avec la possibilité d’acquérir quelques connaissances en programmation. Quelques problèmes à ce jour, le moniteur (écran) n’est pas prévu dans le kit et l’objet a un usage assez limité: jeux, musique, vidéo… Disponibilité à partir de l’été 2014.