Maddyness

[Entrepreneuriat] Quelle serait la définition d’une femme digitale en 2014 ?

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

[Entrepreneuriat] Quelle serait la définition d’une femme digitale en 2014 ?

Pepper Pepper Pepper
246 - trending  |  
Comments
Par Louis Carle - 12 mars 2014 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Selon un communiqué récemment diffusé par l’Accélérateur, seulement près de 15 % des sociétés qu’il accompagne, seraient dirigées par des femmes et moins du tiers comprennent une femme dans l’équipe initiale. Une situation qui serait en train d’évoluer et qui revient sur le devant de la scène à l’occasion de la Journée de la Femme.[hr]

« La bonne nouvelle est que nous voyons de plus en plus de femmes en phase de sélection » indique ainsi Juan Hernandez, cofondateur de l’Accélérateur, qui croit en l’arrivée d’une nouvelle génération de femmes qui se disent prêtes à créer leur entreprise. Une arrivée progressive puisque les femmes en France ne représenteraient que 30 % des entrepreneurs contre 50 % déjà aux États-Unis même si le gouvernement a d’ores et déjà annoncé vouloir passer ce chiffre de 30 à 40 % à l’horizon 2017.

Si la situation ne semble pas idéale, une majorité des femmes entrepreneurs interrogées par la structure ne semble pas trouver plus difficile d’être une femme à la tête de leur entreprise, et s’agirait même d’un atout. Leur situation dans l’écosystème startup semble être meilleure que dans des secteurs plus « traditionnels » comme en témoigne Vente-Privée qui déclare avoir 53 % de femmes au sein de son comité de direction et 60 % de femmes au sein de son top 100 managers.

Mixité, échange et différence

Des chiffres qui ne sont pas les mêmes partout puisqu’en France, la moyenne de représentation des femmes au sein de comités de direction plafonne à 8 % et montre une nette différence entre les acteurs plus « jeunes » et les autres. Jacques-Antoine Granjon, PDG et fondateur de Vente-Privee est quant à lui convaincu que « la place des femmes dans l’entreprise est capitale. Je suis convaincu que l’innovation naît de la mixité, de l’échange et de la différence. L’une de nos préoccupations majeures est de garantir une égalité entre homme et femme à tous les niveaux de l’entreprise ».

« Le digital a permis aux femmes de faciliter leur quotidien, et elles sont 69 % à considérer que la création d’entreprise est plus épanouissante que le salariat » déclare Delphine Remy Boutang lors d’une entretien avec la rédaction de Maddyness qui est également une des organisatrices (avec Catherine Barba) de la Journée de la Femme Digitale qui a eue lieu vendredi dernier, et dont le but est d’encourager et de débattre sur l’implication des femmes dans ce secteur. A la question « qu’est-ce que pour vous une femme digitale ? » Audrey Soussan, associée à Ventech Capital, décrit une femme « épanouie, passionnée, elle sait s’impliquer tant aux niveaux opérationnels que stratégiques. Elle est ambitieuse, dynamique, sait s’entourer des bonnes personnes et reste à l’écoute« .

Un constat proche de celui de Frédérique Clavel, présidente de l’APCE, qui la voit comme « une femme de chair et d’os avec un cerveau qui sait utiliser l’internet pour créer de l’innovation de services, de l’innovation sociale, de l’innovation managériale. Toutes les entrepreneuses Pionnières sont des femmes digitales ! »

Un secteur qui semble être plus égalitaire et mixte que les autres grâce à « un anonymat numérique qui libère les femmes de tout jugement social, et qui leur permet de se sentir enfin libre d’être elles-mêmes ! » explique Delphine Remy Boutang et à une entraide qui semble s’affermir chaque jour davantage. L’égalité entre les sexes passera-t-il d’abord par les startups ?

Crédit photo : Shutterstock

Par

Louis Carle

12 mars 2014 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

Pourquoi le perfectionnisme est l'ennemi de la productivité

Entrepreneurs
Par François Thibault - 07H30mardi 18 février 2020
Next

Casper, de licorne à dernière catastrophe financière

Technologies
Par Geraldine Russell - 07H30vendredi 14 février 2020
Next

Mythique Marc et son monde si fou

Entrepreneurs
Par Anais Richardin - 20H45mardi 18 février 2020
Next

Comment un·e VC investit dans le succès de ses startups

Finance
Par Pauline Paquet - 14H00mercredi 12 février 2020
Next

Delphine André, entrepreneure aux multiples secteurs

Entrepreneurs
Par Anne Taffin - 12H00vendredi 14 février 2020
Next
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge