Découvrez 3 startups qui redoublent de créativité pour révolutionner ce secteur

Dans ce boom de créations de startups, la mode n’est pas laissée pour compte, au contraire. De nombreuses idées sont d’ailleurs nées grâce à la créativité de jeunes entrepreneur(ses) qui n’ont cesse de renouveler notre manière de consommer la mode. Un secteur où l’innovation est au rendez-vous et que l’on peut constater avec les exemples  de  L’habibliothèque, Chictypes et Se faire la malle. [hr]

L’habibliothèque

Un jeu de mot astucieux pour une idée audacieuse. L’habibliothèque, c’est l’idée d’Anahi et d’Aurélie, deux soeurs qui ont décidé de proposer un vestiaire féminin de pièces « mode » à emprunter selon ses envies et surtout selon son budget. Pour ce faire, un abonnement mensuel est proposé avec au choix la formule d’un mois, de trois mois ou d’un an et la possibilité de louer « à la pièce ». Une expérience unique qui permet de connaître ses goûts et de dépenser intelligemment. En effet, si l’habit « testé » a plu durant les 15 jours d’emprunt, il peut être acheté directement en boutique.

ChicTypes

Nous avons souvent parlé de ChicTypes dans les colonnes de Maddyness, et pour cause, son succès n’est plus à démontrer. ChicTypes s’adresse aux hommes qui aiment la mode, mais qui n’ont pas beaucoup de temps pour faire les magasins. La solution est donc de permettre à ces hommes de recevoir une sélection personnalisée de vêtements préalablement choisie avec une styliste qui répondra aux besoins de chacun. Sans frais, sans engagement mais surtout la possibilité de ne garder que ce qui vous plaît. De la chemise aux chaussettes et du casual au preppy, tout est pris en compte pour satisfaire les envies de chacun.

Se faire la malle

Se faire la malle est jeune eshop lyonnais de prêt-à-porter et accessoires de créateurs français destinés aux femmes mais aussi aux hommes. Il permet d’être conseillé à tout moment grâce à une styliste, à des conseils et un suivi sur mesure. L’idée principale est basée sur la découverte de marques françaises et d’un essayage à domicile. Après un essayage (7 jours) et seulement si les articles paraissent satisfaisants, le client peut ensuite garder ce qui lui plaît vraiment et renvoyer le reste. La startup vient d’ailleurs d’obtenir une bourse French Tech auprès de la BPI, ce qui lui permettra d’améliorer l’expérience en ligne de ses nombreux clients.