Outils et conseils
25 août 2014
startup villa

Faire le choix de bootstrapper ses projets et les réaliser dans un cadre de travail idéal

Pour travailler ensemble, il y a les espaces de coworking ou les open-spaces. Maintenant, pour vivre et travailler ensemble, il existe la solution des Startup Villas. Cette nouvelle forme de collaboration a été pensée par Amine, fondateur de Apdrop et Othman, fondateur de Infinitable, qui ont fait le choix de boostrapper leurs projets respectifs et de les réaliser dans un cadre de travail idéal.


Actuellement en cours de composition, la villa est nichée au bord des plages de Tamaris qui attirent de nombreux surfeurs, semblent attirer de nombreux profils du monde entier (San Francisco, Suède, France…). Othman et Amine étudient actuellement les candidatures avec beaucoup d’attention, avec une promesse simple : venir avec ses bagages et de ne se soucier de rien d’autre que son propre projet. « La qualité de vie y est agréable, le coût modéré, un marché viable pour tester nos concepts et l’accès à de magnifiques plages pour nous reposer et nous ressourcer. Nous pouvions constamment être en contact avec l’étranger grâce à une connexion haut débit nous permettant de Skyper ou faire des visios avec Google Hangouts. Et si le besoin s’en ressentait, nous pouvions être à Paris ou Londres en 2 heures de vol, à Berlin en 3 heures et demi ou à New-York en 7 heures ». Est-il nécessaire d’apporter d’autres arguments ?

[quote]A relire : Combien ça coûte de créer une startup à Paris, Londres ou San Francisco?[/quote]

Pour le moment, le choix de la villa n’est pas encore définitif, mais les 2 startupers ont déjà effectué une sélection « sévère » de 3 villas, pouvant accueillir les 6 à 8 personnes supplémentaires, sélectionnées pour les rejoindre. L’objectif étant de séparer clairement les espaces à vivre (chambres, séjour, …) et le « coworking space ».

villa startup

Les critères ? « La Villa a été pensée pour être un ‘Live + Work environment’ ou les résidents collaborent, s’inspirent mutuellement et créent une émulation positive bénéfique à tous » précise Amine. Si les couples sont acceptés, il est cependant nécessaire que tous les résidents aient une activité liée au monde des startups. « Les couples dont l’un n’est pas startuper sont les bienvenus à condition que l’autre personne soit un designer, freelancer, nomade digital, … ». 

[quote]Pour 800 € par mois, le porteur de projet y vivra, un personnel de maison  y sera présent pour le rangement, faire les courses au marché local et préparer 3 repas par jour.[/quote]

La villa ne se veut pas coupée du monde, puisqu’elle pourra éventuellement accueillir des événements dédiés aux startupers. En outre, l’écosystème local est aussi en pleine croissance et d’autres événements pourront avoir lieu à proximité. Les colocataires pourront alors y rencontrer une communauté des plus intéressantes.

Travailler et vivre ensemble n’est pas nouveau puisqu’en raison des prix de l’immobilier de la Silicon Valley, un quartier au sud de San Francisco accueille des équipes de 24 personnes, afin qu’elles puissent développer leurs startups en toute tranquillité. Facebook a lui aussi annoncé la création d’un complexe immobilier à destination de ses salariés. Startup Villa n’invente pas de nouveaux concepts, mais a le mérite de le rendre extrêmement attractif.

[quote]A relire : Bootstrapper sous les tropiques: 9 arguments pour délocaliser sa startup au soleil[/quote]

Crédit Photo : Flickr