Maddyness

La startup Genes’ink lève 1,4 million d’euros pour se développer à l’international

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

La startup Genes’ink lève 1,4 million d’euros pour se développer à l’international

Pepper Pepper Pepper
60 - trending  |  
Comments
Par Jennifer Padjemi - 02 septembre 2014 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Genes’Ink est une société pionnière dans la conception et la fabrication de nanoparticules actives qui sont appliquées sur des revêtements, grâce à des formulations d’encre uniques. Elle vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 1,4 million d’euros auprès de CEA Investissement, de la Holding Incubatrice Production, Consommation et Gestion d’énergie fondée par Truffle Capital, de CAAP Création ainsi que de deux « business angels » créés par d’anciens dirigeants de Gemalto.


Avec des propriétés conductrices, fluorescentes ou semi-conductrices uniques, les encres développées par la jeune pousse permettent des applications innovantes, telle que la fabrication d’écrans ou de claviers souples. Accompagnée et financée par Impulse de 2010 à 2012, la startup se positionne sur les marchés de l’électronique imprimée, des énergies renouvelables et de la sécurité. La startup, créée en 2010 fabrique ses encres actives avec des matériaux nano-composites hybrides, non-toxiques et recyclables. Genes’Ink a levé en juillet dernier 1,4 million d’euros auprès de divers fonds et de business angels.

[quote] »Cet apport en capitaux nous permet de financer un plan de développement ambitieux, notamment à l’international car les clients que nous visons sont des grands de l’électronique principalement installés en Asie. L’apport esssentiel de l’incubateur Impulse et des établissements de recherche dans l’émergence du projet de création, et leur soutien continu sans lequel cette première étape importante aurait pu ne pas voir le jour » précise Corinne Versini, directrice générale de Genes’Ink (chimiste de formation, passée chez IBM, puis chez STMicroelectronics en tant que directrice des achats)[/quote]

Suite à cette levée de fonds, la société envisage la création d’un consortium d’industriels, regroupant un imprimeur, un fabricant d’imprimantes et un spécialiste du séchage de l’encre pour s’affirmer sur le marché et atteindre une taille suffisante avant d’affronter les leaders de l’électronique.

L’entreprise, détentrice de plusieurs brevets, est notamment la seule au monde à ce jour à être capable de réaliser une encre semi-conductrice à base d’oxyde de zinc. Elle se positionne ainsi comme un challenger très innovant qui pourrait bousculer les certitudes acquises. En termes d’actualités, Genes’Ink sera présent au salon SEMICON Europa qui se tiendra cette année en France, à Grenoble, les 7- 8-9 octobre prochains, pour présenter sa technologie.

Par

Jennifer Padjemi

02 septembre 2014 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Nos derniers articles

Comment rendre sa startup attractive à l’étranger ?

Business
Par Maddyness, avec BNP Paribas - 11H00mercredi 12 décembre 2018
Next

Airbnb s'offre sa première startup française

Finance
Par Iris Maignan - 09H57mercredi 12 décembre 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge