Maddyness

Après Lyon le weekend dernier, fHACKtory se lance à Paris le 18/19 octobre

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Après Lyon le weekend dernier, fHACKtory se lance à Paris le 18/19 octobre

Pepper Pepper Pepper
18 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 15 octobre 2014 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Lancé il y a un an en réponse à des hackathons de plus en plus décriés par la communauté, fHACKtory impose le “retour aux sources” du hackathon. Objectif : être un hackathon “100% hack 0% bullshit”, une coding party basée sur la prouesse technique plutôt que la capacité à faire de belles présentations PowerPoint. 


[quote]En attendant l’édition fHACKtory::Paris le 18/19 octobre (seulement 50 places cette fois-ci), Maddyness vous propose un debrief de l’édition fHACKtory::Lyon Fall 2014, un grand cru dans la lignée des événements précédents.[/quote]


C’est encore à guichet fermé que l’édition Fall 2014 de fHACKtory::Lyon s’est déroulée. 64 makers surmotivés, étudiants ou programmeurs chevronés, étaient réunis à La Cordée Liberté (la-cordee.net), lieu disposant de tout le confort nécessaire pour coder tout le week-end. Le but : réaliser à partir de zéro et en 24h seulement, le “hack” le plus impressionnant pour leurs pairs… mais aussi tout simplement s’amuser en découvrant de nouvelles technologies !

fhacktory

Qu’est-ce qu’un “hack” ?

Il n’est pas question ici de sécurité informatique, mais bien de “l’esprit hacker” qui prône le fait de bricoler quelque chose avec ce qu’on a à disposition, de se débrouiller avec les moyens du bord. Il s’agit donc d’un produit qui contient du code, de l’application web à l’application mobile, en passant par la librairie open source, mais qui contient aussi souvent du hardware : arduino, raspberry pi, objets connectés, …

Pour cette édition fHACKtory::Lyon Fall 2014, les participants arboraient fièrement un t-shirt “Talk Nerdy To Me” confectionné par les organisateurs. Après un petit warm-up général et avoir testé que les Nerf Guns étaient bien fonctionnels, les participants ont présenté leurs idées de hack, et formé des équipes de 2 à 4 personnes. Certains participants avaient une équipe et une idée de projet bien précise, mais d’autres se sont rencontrés et regroupés sur le tas.

fhacktory

Samedi 12h, c’est parti pour 24h non stop de code et prototypage.

Ambiance conviviale assurée par les organisateurs et les sponsors de l’événement : pizzas et burgers fournis par Alloresto, et espace détente avec voitures et hélicoptères télécommandés fournis par l’hébergeur Netissime, afin de se sortir un peu du code !

Afin de garantir une évaluation “0% bullshit”, chaque équipe est suivie pendant toute la durée de l’événement par un advocate, chargé de conseiller l’équipe durant les coups durs et de reporter en fin de d’épreuve les points forts du projet porté.

Les participants et les projets passent par tous les états ! On change d’idée en cours de hackathon, on apprend Ruby on Rails sur le tas à 4h du matin, ou encore on démonte une balance électronique pour finalement la reconstruire avec d’autres capteurs.

fhacktory

Dimanche 12h, posez vos stylos : il est l’heure de découvrir les démos !

Trois minutes chrono pour partager à l’assemblée son résultat de 24h de hack. Pas question de pénaliser les participants sur une mauvaise diction ou une démo ratée à cause du réseau, les advocates ont déjà délibéré sur la base des échanges effectués pendant le hackathon, et sur les critères suivants :

  • Audace technique
  • Travail en équipe
  • Qualité de la réalisation finale

fhacktory

Résultats

  1. Cocktail : En 24h cette équipe a fabriqué une balance de cuisine connectée et réalisé une application mobile d’aide à la réalisation de cocktail : l’application dit à l’utilisateur quel ingrédient verser, et surtout quand s’arrêter !
  2. Pink Pony Monitoring : cette application au nom cryptique rend le monitoring de serveurs facile, en simplifiant la configuration avec des QR code et fournissant des dashboard colorés et clairs.
  3. Purple Hat : parti d’un projet autour d’un chapeau violet qui n’a finalement pas été utilisé, cette équipe a réussi le défi de relier plusieurs tablettes et smartphones Android pour former un écran géant. Une application collaborative tourne sur le réseau d’appareils ainsi formé : des balles qui rebondissent sur les bords de l’écran géant, mais passent de tablette en tablette !

[quote]Remises des prix : comptes Github, serveurs VPS Netissime, entrées pour la conférence Blend Web Mix, mais aussi de quoi continuer à hacker à la maison : kits Arduino et google cardboards ![/quote]

https://twitter.com/aymenworks/status/521694897590779904

https://twitter.com/CharlesBouttaz/status/521312961257017344

Crédits photo: Camille Betinyani
Par

Etienne Portais

15 octobre 2014 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles

Quels événements startup ne pas manquer du 19 au 23 novembre 2018 ?

Business
Par Blanche Von Engelbrechten - 09H00dimanche 18 novembre 2018
Next

Marketing / Communication : 10 offres d'emploi en CDI

Entrepreneurs
Par Philomène Guesdon-Vennerie - 14H00samedi 17 novembre 2018
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge