Portfolio#FrenchTech
28 novembre 2014
frenchtech chiffres

8 chiffres à connaître à propos de la France et du numérique

Pour contredire toutes les idées reçues à propos de la France et du numérique, le site du gouvernement a récemment mis en ligne sur son site, un article mettant en avant la position de notre pays, sur toutes les questions du numérique. Un sujet qui va à l’encontre du French Bashing et qui prouve le dynamisme de la France sur les questions clés du développement numérique.


A l’heure de la FrechTech et de l’obtention des premiers labels (relire notre article à ce sujet), la France peut se targuer d’être bien placée dans l’écosystème numérique mondiale, avec des chiffres encourageants. Si l’ambition est de faire de ce pays le plus grand accélérateur de startups au monde, les infrastructures liés à l’économie numérique se doivent d’être à la hauteur.

La France, championne d’Europe du e-Gouvernement

Services en ligne et autre système de simplification des accès aux offres de la République : la France est en tête du classement européen (devant les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Finlande) selon l’étude menée récemment par l’ONU. Une 4ème place honorable au niveau mondial, qui se traduit notamment par la pertinence sur site www.service-public.fr.

L’Hexagone est borné au niveau du Wifi

13 millions de bornes publiques disponibles à travers tout le pays, un chiffre qui dépasse celui des Etats-Unis (9,58 millions) et qui ne devrait pas s’arrêter là. En effet, la France devrait accroître de 80% son parc de bornes d’ici 2018 selon le site Gouvernement.fr.

En bonne position en matière de Big Data

Selon une étude publiée par Teradata, les entreprises françaises seraient sensibilisées au technique de traitement des données. En effet, 3 entreprises sur 5 (sur 300 interrogées) utiliseraient l’analyse de leurs données pour « doper leur efficacité et concrétiser des gains de temps » .

[quote]A relire : Etat des lieux des entreprises françaises en matière de (Big) Data ?[/quote]

L’économie numérique représente 5,5% du PIB français

Si la transformation numérique des entreprises reste un vrai sujet d’actualité pour l’économie françaises, le Numérique représenterait 5,5% du PIB français selon une étude du cabinet McKinsey. Toujours selon cette étude, notre pays pourrait d’ici 2020, augmenter la part du numérique dans son PIB de 100 milliards de dollars.

L’emploi en hausse sur ce secteur mais des efforts restent encore à faire

Développer et évangéliser l’emploi dans le secteur du numérique et de l’innovation, telle est la mission d’Azerty Jobs, le premier site d’offres d’emploi à l’esprit startup. A ce jour, toujours selon l’étude de McKinsey, la part des emplois liée à l’économie numérique représenterait 3,3 % des effectifs salariés nationaux.

[quote]A relire : Rejoindre une startup, c’est avant tout miser sur l’aventure professionnelle[/quote]

L’Education en ligne, une tendance très prononcée

Avec des startups comme OpenClassRoom, Digischool ou encore Learn Assembly, le secteur français de l’éducation en ligne (EdTech) offre un large choix de plate-forme en ligne. Et les français seraient plus de 400 000 (étudiants, salariés ou autres curieux) à se connecter à ce type d’outil pour découvrir et développer leurs connaissances.

[quote]A relire : Depuis 1891, les startups bousculent les codes de l’éducation[/quote]

Les français, plus connectés que la moyenne européenne

83% des français seraient connectés. Un chiffre publié par l’INSEE en 2012 et qui est au-dessus de la moyenne européenne (75%). L’autre tendance est celle des connexions via mobile qui ont augmenté considérablement entre 2007 (10%) et 2012 (40%).

[quote]A relire : Big Bang dans l’univers Mobile, un canal de communication à part entière[/quote]

42% des français sont sur Facebook

Très friands des réseaux sociaux les français ? C’est ce que révèle une étude menée par We Are Social, qui indique notamment que les français seraient plus de 28 millions (42% de la population) sur la plate-forme social fondée par Mark Zuckerberg.

[quote]A relire : Recruter ou se faire recruter sur les réseaux sociaux, bonne ou mauvaise idée ?[/quote]

Crédit Photo : Shutterstock