Portfolio#FrenchTech
10 décembre 2014
frenchtech logo

Les accélérateurs privés de startups sont priés de manifester leur intérêt

Le Fonds French Tech Accélération lance un appel pour les accélérateurs de startups. Un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour les investissements dans des structures d’accélération de la croissance de startups innovantes. Il vise à identifier les accélérateurs privés français dans lesquels le Fonds French Tech Accélération pourrait investir.


Pour favoriser l’essor de ces accélérateurs de startups, le « Fonds French Tech Accélération », doté de 200 millions d’euros, a été créé dans le cadre de l’action « French Tech » du Programme d’Investissements d’Avenir. Cette action est opérée pour l’Etat par la Caisse des Dépôts et Consignations, et gérée par Bpifrance Investissement.

L’ouverture des candidatures aux Fonds French Tech Accélération aura lieu le jour de publication du présent AMI pour une période prévisionnelle pouvant aller jusqu’à 5 ans. Les investissements seront réalisés au fil de l’eau jusqu’à épuisement de la capacité du Fonds French Tech Accélération. Afin de faire émerger des projets ambitieux, les investissements réalisés par le Fonds French Tech Accélération pourraient dépasser 10 millions d’euros. Bpifrance participera aux organes de gouvernance des accélérateurs dans lesquels elle aura investi.

Qu’est-ce qu’un « accélérateur de startup » ?

Un « accélérateur de startups » est une structure visant à accompagner la création et la croissance de startups en proposant à ces startups :

  • Dans tous les cas des prestations d’accélération, souvent dans le cadre d’un « programme » structuré, notamment l’accès à l’expérience entrepreneuriale, à des formations, à un réseau de contacts d’affaires, à un pool de compétences de haut niveau mobilisables , à des talents à recruter, à des outils industriels, à des infrastructures etc.
  • Et dans certains cas des financements, notamment de l’investissement en fonds propres.

Ces accélérateurs s’adressent à des startups développant aussi bien des innovations technologiques que des innovations d’usages et de services, et dont l’activité est dans les secteurs du numérique, des medtech, des cleantech et des biotech.

Les structures éligibles au Fonds French Tech Accélération

Les accélérateurs, constitués en sociétés privées, mais aussi les fonds d’investissement intégrant dans leur stratégie une offre d’« accélération » de startups importante, par exemple en ayant constitué des partenariats avec des Sociétés d’accélération.

[quote]Pour Axelle LEMAIRE : « La France accueille de très nombreuses startups à fort potentiel, mais qui se heurtent à la barrière de l’accès au financement pour croître et créer des emplois en France. La mise en place du fonds French Tech Accélération, dédié à l’accompagnement des startups vers leur croissance, répond à ce besoin en misant sur les accélérateurs portés par des entrepreneurs pour les entrepreneurs. L’investissement public crée l’effet de levier nécessaire à l’amplification de l’investissement privé. »[/quote]

Dans tous les cas, le Fonds French Tech Accélération interviendra en tant qu’investisseur minoritaire et avisé, mais n’a pas vocation à investir directement dans les startups accélérées.

A relire : 8 chiffres à connaître à propos de la France et du numérique