Actus
19 janvier 2015

Vente-privee entre au capital de Weezevent pour l’appuyer dans ses prochains défis

Weezevent, une jeune pousse proposant un logiciel de billetterie et d’inscription en ligne, vient d’annoncer avoir intégré Vente-privee dans son capital afin d’accélérer son développement. Un nouveau partenaire qui remplace A Plus Finance au capital de la startup pour épauler la startup dans son prochain défi : l’internationalisation. 


Fondée par Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet, la startup vient d’écouler sur l’année passée autant de billet que depuis son lancement en 2008. Depuis 6 ans, plus de 100 000 événements (dont TEDx, Transmusicales de Rennes, etc.) ont bénéficié du système de billetterie développé par la jeune pousse. Implantée à Dijon, Paris et Montréal, Weezevent souhaite accélérer son développement via l’ouverture de nouveaux bureaux dans les prochains mois autant que par le recrutement d’une dizaine de personnes.

[quote]A relire : Weezevent, la startup qui enregistre un taux de croissance de 43 202% sur 5 ans[/quote]

Après avoir obtenu le Grand Prix de l’Innovation en 2011, réalisé une levée de fonds d’un million d’euros auprès d’un fond de capital risque et racheté la société Wooticket, Weezevent compte près de 20 salariés et aurait vendu plus de 10 millions de billets, d’inscriptions ou de cotisations pour ses événements. Une startup devenue grande qui attire, puisqu’elle aurait déjà été sollicité par une dizaine d’acteurs pour des scénarios de rachat ou de fusion, comme nous le confie un de ses fondateurs.

[quote] »Cette entité vient compléter notre activité dans le secteur du divertissement en proposant aux exploitants de salles et aux producteurs d’événements de tout genre, un écosystème de billetterie complet leur permettant d’organiser, de promouvoir et de distribuer leurs produits » explique Thomas Kouck, Directeur Général de vente-privée Entertainment.[/quote]

Au final, c’est Vente-privee qui rejoint le capital de la startup (remplaçant A Plus Finance) et appuiera Weezevent dans ses prochains défis. Vente-privee devrait pouvoir apporter de nombreuses synergies (notamment au vu de la place de plus en plus importante prise par l’événementiel dans sa stratégie) à la jeune pousse et notamment pour son prochain pari : l’internationalisation. Les fondateurs devraient, quant à eux, garder les commandes de l’entreprise et conserver l’approche disruptive de celle-ci.