Maddyness

Be-Bound, première startup non-américaine au Palo Alto Research Center

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Be-Bound, première startup non-américaine au Palo Alto Research Center

Pepper Pepper Pepper
33 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 19 février 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Présente dans le classement EBG 2013 des 100 startups françaises les plus innovantes, l’entreprise Be-Bound a récemment annoncé avoir conclu un accord d’hébergement au Palo Alto Research Center (PARC) – anciennement Xerox Palo Alto Research Center – depuis le mois d’octobre. Une première pour cet établissement, qui n’avait jamais accueilli auparavant d’autres nationalités en 40 ans d’existence.


Be-Bound, qui a récemment levé 3,4 millions d’euros, s’est penché sur un problème très simple : rester connecté à internet dans le monde entier depuis un smartphone, dès lors qu’un réseau est disponible, même s’il est faible ou saturé. Une technologie dont le potentiel a très vite été remarqué par Conny Marx, en charge du Business Development au PARC, au coeur de la Silicon Valley, pour le plus grand bonheur des fondateurs de Be-Bound.

BeBound

 

[quote] »Les scientifiques de niveau mondial, qui constituent l’effectif du PARC, nous aident à améliorer très rapidement notre technologie dans des domaines clés, en particulier la compression des données et l’Internet des Objets« , explique Albert Szulman, P-DG fondateur de Be-Bound.[/quote]

Cette brique technologique s’appuie à la fois sur le Cloud, mais aussi sur la bande passante délivré par un réseau quelconque. Concrètement, quand il n’y a ni réseau Wifi, Edge ou 3G, Be-Bound utilise le réseau cellulaire comme couche de transport pour échanger des informations entre le web et votre smartphone, augmentant ainsi radicalement la couverture internet. La solution fonctionne sans aucun investissement d’infrastructure et sans opérateur de télécommunications dans le monde.

L’hébergement de la jeune pousse au sein du centre de recherche de renommée mondiale apporte une crédibilité supplémentaire et créé les conditions d’une pénétration immédiate de la technologie de Be-Bound dans les pays émergents, notamment en Asie du Sud-Est. A ce titre, de nouveaux partenariats vont être bientôt officialisés avec des opérateurs mobiles implantés dans cette région.

Eux mêmes poussés par la vitesse à laquelle leurs utilisateurs de dotent de smartphones, sans toujours avoir soit une couverture 3G suffisante, soit les moyens de payer des plans datas onéreux. Les deux principaux domaines où Be-Bound apporte justement une solution immédiate.

Par

Etienne Portais

19 février 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge