Maddyness

Intel, un soutien de poids pour l’industrie des Makers et des Fablabs

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Intel, un soutien de poids pour l’industrie des Makers et des Fablabs

Pepper Pepper Pepper
27 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 24 février 2015 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

Intel France a fêté en 2014 son 40ème anniversaire, ce qui fait de la marque IT un acteur et un investisseur important en matière de R&D. Avec nombre de projets de recherche innovants s’inscrivant dans un futur proche, la marque a notamment participé à l’évolution des smartphones et des tablettes. Mais Intel c’est aussi un soutien de poids pour l’industrie des Makers et des Fablabs. Paul Guermonprez, en charge des relations avec les universités et Fab labs, répond aux questions de la rédaction.


paul guermonprez

Pourquoi Intel apporte-t-il son soutien aux Fab Labs ?

Il est dans l’ADN d’Intel de créer. Les Fab Labs sont d’excellents endroits pour voir, échanger et développer conjointement des projets innovants. Nous sommes dans une logique de collaboration et « give & get ». Nous apprenons de leurs méthodes et partageons des méthodes et du matériel. L’objectif final est d’aider les projets les plus innovants à voir le jour et à être pourquoi pas commercialiser.

Les makers ont tendance à penser « petite échelle ». Nous essayons d’apporter avec notre vision d’industrielle et des produits comme Intel Edison ou Galileo du pragmatisme pour aller plus loin que du prototypage. Et tout est également fait dans une logique Open Source afin d’en faire profiter à un maximum de participants. Les Fabs Labs permettent aussi un lien entre les universités et industriels qui n’existait pas avant.

intel Workshop insa strasbourg

Comment se traduisent les liens que vous avez avec les universités ?

Les universités sont bien sûr un lieu d’apprentissage. Intel participe en fournissant des cours open source que les enseignants peuvent reprendre et intégrer à leur guise dans leur cours. Le but est de préparer au mieux les développeurs du futur, notamment sur l’Internet des objets ou les nouvelles technologies comme Intel Real Sense.

C’est aussi un excellent lieu pour faire de la R&D avec les étudiants, dans le cadre des projets étudiants. Ils sont jeunes, ont des idées innovantes et avec un peu d’aide et de matériel cela peut aboutir sur des projets très intéressants parfois mis en avant dans des évènements Intel comme lors de l’IFA 2014.

[quote]A relire : #MakerSpace : ICI Montreuil lance la première Université des Makers[/quote]

Quels sont les exemples d’initiatives menées à ce jour ?

Intel organise des workshops Internet des Objets un peu partout dans le monde et notamment en France. Ces évènements permettent de démontrer, échanger et créer. Intel met également en place des cours totalement open source autour des plates-formes Edison et Galileo. Nous nous investissons également autour d’initiative clés. Par exemple, à la Paillasse à Paris, nous avons participé à un laboratoire autour des drones intelligents.

C’est un lien d’échanges d’idées, de vision, de matériel avec certains de nos ingénieurs qui travaillent eux-mêmes sur le sujet. Une nouvelle fois, tout est publié (white paper…) en open source dès le départ et traduit en plusieurs langues ce qui représente à l’arrivée plusieurs milliers de vues.

[quote]A relire : #Management: Les makers seraient-ils les parfaits co-fondateurs pour monter une startup?[/quote]

Que représente pour vous la communauté des Makers ?

Notre CEO, Brian Krzanich, est lui-même un maker. C’est dire si cette communauté est importante pour Intel. Il y a une vraie volonté de notre part de soutenir les makers. Nous participons régulièrement aux Makers Faire. Nous avons lancé des produits les ciblant comme la carte de développement Intel Galileo compatible Arduino. Nous soutenons également les Makers qui souhaitent commercialiser leurs idées avec des concours comme Make It Wearable qui récompense les projets les plus innovants.

Le gagnant de l’édition 2014, le Nixie, a été récompensé de 500 000 dollars en plus d’être très visible dans la presse. C’est un formidable tremplin qui revient en 2015. Les makers sont des gens très créatifs et on souhaite pouvoir les aider du mieux possible.

Par

Etienne Portais

24 février 2015 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge