Maddyness

Ces startups qui rendent la réparation de smartphones plus accessible

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Ces startups qui rendent la réparation de smartphones plus accessible

Pepper Pepper Pepper
438 - trending  |  
Comments
Par Etienne Portais - 03 mars 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

Le prix des smartphones est en perpétuelle augmentation, ce qui n’empêche pas de voir le nombre de ventes augmenter de façon significative. Autour de ce marché classique, un circuit parallèle est en train de prendre de plus en plus d’ampleur : celui des appareils reconditionnés. Pourquoi ? Le smartphone sauvegarde toutes notre existence, l’homme est donc prêt à tout pour réparer un smartphone ou en obtenir un à moindre prix. Article rédigé par Audric Auriel.


« Chers Apple, Samsung, LG etc. On est désolé : on aime beaucoup vos produits mais, on préfère les vendre reconditionnés plutôt que neufs. C’est infiniment plus écologique. Et aussi franchement moins cher. » Voici la phrase d’accroche d’une nouvelle startup française proposant la vente de produits reconditionnés. Baptisée BackMarket par Thibaud Hug De Larauze, son fondateur, cette jeune pousse a pour principal objectif la lutte contre l’obsolescence programmée, tendance qui est provoquée soit par l’usure prématurée de composants électroniques, soit par la sortie d’un nouvel appareil pour démoder rapidement ceux présents sur le marché.

Comme en témoigne le graphique présent ci-dessous, la quantité de smartphones vendue en France a triplé en 4 ans :

ventes smartphones

Le marché du reconditionnement, en plein essor, est apparu, en 2010, au moment où un nouvel opérateur mobile est arrivé en France. En proposant des forfaits sans engagement et donc sans téléphone subventionné, Free a poussé les consommateurs Français à se munir de téléphone de seconde main ou reconditionné. Si l’iPhone représente à lui seul 80% du marché, de nombreuses startups tentent de se lancer dans ce nouveau business.

Alors que ces métiers manuels et indépendants étaient en cours de disparition pour faute de marges suffisantes, de nouveaux acteurs sont en train d’émerger. C’est notamment le cas de Mobile Angelo (basé à Lille au sein d’Euratechnologies), Remaker, ou Save My Smartphone, qui a récemment annoncé sur BFM générer plus de 500 000 euros de CA uniquement sur le mois de février 2015.

mobile angelo team

« Aujourd’hui, les technologies d’automatisation et de géo-localisation permettent à un indépendant de se dégager du temps et de l’argent » raconte Sebastien Sacard de Mobile Angelo à propos de la recrudescence de ce type de service en France. Une prise de conscience qui est la directe conséquence de la valeur monétaire d’un smartphone et de la valeur de données contenues dans l’appareil.

La mission de Mobile Angelo ? Dépanner le propriétaire de smartphones, que ce soit pour recharger sa batterie, réparer son appareil ou le revendre au meilleur prix. Avec cette application, le propriétaire de smartphone a une solution unique pour l’assister durant toute la phase d’après-achat, du dépannage occasionnel à la revente pour acquérir le modèle supérieur et rester ainsi connecté.

Par

Etienne Portais

03 mars 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge