efounders team

Les Startups Studios, une tendance de fond européenne pour contrer la Silicon Valley

Tendance de fond dans les écosystèmes startup européens, les Startups Studios sont en train de fleurir un peu partout sur le vieux continent, à l'image de Rocket Internet, qui a pris sans hésitation la position de leader sur ce terrain. En France, le concept s'est tout doucement installé depuis plus de 4 ans avec l'arrivée d'eFounders.

Un startup studio naît de la simple implication de ses associés et de leurs fonds propres (souvent suite à des exists importants). eFounders ne fait pas exception à la règle puisque Thibaud Elziere et Quentin Nickmans, ont été rejoints par Didier Forest pour lancer une offensive en France et rapidement à l’international. Les tickets investis au départ de chaque projet sont compris entre 300 000 et 600 000 euros. Derrière eFounders se cache des startups à succès telles que Front, Aircall, Mention, Textmaster, Mailjet ou encore Pressking, cédé il y a peu ePressPack. Les 2 petits derniers de la galaxie se prénomment Illustrio et Tipi.

Mais eFounders n’est pas seul en France. Ce modèle est vraiment en train d’émerger et d’autres structures sortent de terre pour contrer la Silicon Valley. C’est notamment le cas de Btwinz Ventures (Paris), Technofounders (Orsay) ou Spark Labs, qui a aussi un bureau à New York.

A relire : eFounders, le startup studio qui se cache derrière Mention, Mailjet Pressking et Textmaster

Faire en sorte que les startups françaises sortent du lot

Faut-il à tout prix trouver un moyen de contrer la déferlante de la Silicon Valley ? Pour Thibaud Elzière, il semble important « que l’on se donne en Europe la possibilité de créer des unicorns. On peut décider que tout se passera aux US mais je trouve ça dommage d’autant plus que je reste persuadé que l’on a des talents en Europe qui nous permettent de très sérieusement challenger les américains. On a un écosystème moins évolué et plus éclaté donc il faut trouver des alternatives. Le startup studio en mutualisant les ressources permet de construire des boites plus rapidement et de  meilleure qualité afin de sortir du lot ». 

Mutualiser les forces, mobiliser les ressources et construire une offensive pertinente face aux géants américains, telles est l’ambition de l’initiative Build Together, une plate-forme permettant de mieux cerner les enjeux des Startups Studios et d’y référencer les meilleurs parcours. Aujourd’hui, 78 structures ont été référencées au sein d’une liste publique de Startup Studios. Taille, ambition et philosophie diffèrent, mais le modèle reste le même : « create unicorns ».

La licorne n’est plus, bienvenues aux super-licornes

Les licornes sont les startups les plus prometteuses, celles qui sont faites pour sortir du lot et créer de la valeur. C’est justement ces perles rares valorisées à plus de 1 milliard de dollars, que cherchent à construire ces entrepreneurs en série. Ils ne sont pas les seuls, les fonds d’investissement sont aussi engagés dans cette quête, mais les Startups Studios adoptent une stratégie différentes : celle de la mutualisation des forces internes.

« Avec eFounders, au lieu de démarrer une startup avec quelques co-fondateurs, ce sont deux co-fondateurs et toute une équipe avec chacun sa spécialité qui se penche sur le problème soulevé : marketing, communication, produit, design etc. Cette équipe spécialisée et expérimentée (puisque restant la même de startup en startup) permet d’être plus efficace et plus performant tout au long de la construction du produit »
Thibaud Elzière.

Comme si une licorne ne suffisait pas, le monde de startups s’est alors entiché de cet animal surréaliste pour créer un club encore plus fermé : celui des super-licornes, c’est à dire les startups étant valorisées à plus de 10 milliards de dollars comme Uber, AirBNB ou Pinterest. Une mission bientôt remplie par une initiative européenne ?