zipcube

L’histoire de Zipcube, une startup lancée par un français depuis Londres

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Après une expérience en Banque peu épanouissante, Guillaume Santacruz a décidé de tout plaquer pour créer Zipcube. Un peu d’argent en poche, des rêves pleins la tête, une petite chambre de 10m² trouvée sur Gumtree et le voilà parti dans l’aventure. Maddyness est allée à la rencontre de Guillaume, ce français installé depuis deux ans à Londres venu y monter sa startup.


En 2013, Airbnb était déjà très en vogue. Il a eu l’idée d’explorer le marché et eu l’envie de créer une application qui donne la possibilité à tout à chacun de réserver facilement une salle de réunion ou un espace de travail clos, et ce, de manière sécurisée.

Après avoir suivi le programme SIRIUS de UKTI et avoir été incubé chez Ignite (SIRIUS donne aussi en parallèle, une bourse de 3 000£ par mois à ses incubés), Guillaume et son équipe sont aujourd’hui accélérées par le programme de Paypal Braintree et d’Ebay, baptisé Start Tank. L’avantage de ces deux programmes est qu’en plus d’un mentoring, celui-ci met à disposition gratuitement des places au sein d’un espace de co-working pendant plusieurs mois.

Ce programme a notamment été mis en place afin d’inciter les jeunes de tout horizon, de créer leur startup et de s’établir à Londres. Pas plus de 3 dans l’équipe, pas plus de deux ans d’existence (au Royaume-Unis ou ailleurs), tels sont les critères.

zipcube

[quote] »Ce qui m’a donné l’envie de venir à Londres était la facilité d’exécution pour travailler sur mon produit » nous raconte Guillaume. « Les Etats-Unis ont toujours été pour moi une envie dès le départ. La difficulté pour obtenir un visa et d’autres complexités m’ont fait choisir Londres. Au début, j’ai passé beaucoup de temps chez Google Campus, c’était long et pas tous les jours évident. Mais le contexte très dynamique dans lequel j’évoluais, m’a permis d’avancer, de construire mon réseau et de composer mon équipe ».[/quote]

A ses débuts, il s’est alors associé avec une personne, avec qui l’alchimie n’a pas pris. Un premier coup dur, dont il s’est depuis remis, et qui lui a permis d’apprendre sur le quotidien d’un entrepreneur. L’équipe reste un élément clé, et cette anecdote reste plus que vérifiée. Aujourd’hui, Zipcube est composée de 4 personnes (dont un nouveau co-fondateur, David Hellard), et souhaite finaliser prochainement une levée de 250 000£ pour affiner le produit et amorcer le développement.

[quote] »On a l’ambition de devenir l’Opentable de la location d’espaces de réunion. OpenTable, qui est principalement une application, n’a pas vraiment de concurrent en France. On pourrait le rapprocher de LaFourchette ou bien de Restopolitan« [/quote]

OpenTable n’est pas le seul exemple sur lequel s’est penché Guillaume et son équipe. Pour construire son offre, il s’est aussi beaucoup inspiré de 2 autres acteurs incontournables sur le marché : Booking.com et Airbnb. En France, ce concept de réservation en ligne a aussi fait des émules, parmi lesquels il est possible de citer Bird Office, une jeune pousse accompagnée par 50 Partners.

[quote] »On a plus de 40% de clients récurrents et on collabore aussi bien avec la BBC, Barclays, IBM que des startups plus petites qui ont besoin immédiatement d’une salle de réunion ou d’un espace de travail fermé au calme. L’avantage de l’application, c’est qu’elle permet à n’importe qui de trouver une salle de réunion dans l’immédiat dans n’importe quel quartier« .[/quote]

Article écrit par Sandrine Mikowsky
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER