uber vintage lyon

Retour sur l’opération UberVINTAGE, en partenariat avec la startup Roadstr

Au-delà des déboires que Uber peut rencontrer face à la mobilisation des taxis, l’entreprise américaine tente certaines expérimentations qui se transforment par la suite en services. C’est notamment le cas de UberEats, qui vient d’être lancé après quelques tests, notamment à Barcelone. A Bordeaux, Uber avait aussi expérimenté la livraison alimentaire à domicile avec le UPPER Burger (voir notre article à ce sujet).


A Lyon, c’est la startup Roadstr qui reçut le coup de coeur des équipes locales d’Uber. Roadstr se présente comme une plateforme web permettant à des particuliers de louer une voiture de collection pour quelques jours, et a été contacté par Uber Lyon pour réfléchir à une action commune. Pour Thomas Ceccaldi, fondateur de Roadstr, « il était nécessaire que le projet possède un sens particulier et présente une véritable utilité pour les utilisateurs« .

uber vintage lyon

uber vintage lyon

uber vintage lyon

L’opération s’est donc déroulée le dimanche 21 juin 2015, à l’occasion de la fête des pères sur le créneau horaire de 10h à 17h. Les utilisateurs lyonnais ont pu alors commander directement et gratuitement depuis l’application Uber, une course UberVINTAGE. Au final, plus de 50 trajets en Mustang, Coccinelle, Triumph et DeLorean ont été réservés et ravis les pères de famille qui ont pu y participer.

Côté startup, il s’agit d’un véritable succès puisque le site Roadstr a triplé son traffic normal, lors de l’opération mais a aussi enregistré 4 fois plus de réservations de voitures de collection sur sa plateforme. Ce partenariat a réellement eu un impact business pour Thomas Ceccaldi, dont le prochain défi « est de fidéliser ces nouveaux utilisateurs et de profiter de cette notoriété pour se développer« .

Uber, le Grand Frère

Quant à Uber, l’entreprise souhaite avant tout se positionner comme un parrain ou un grand frère, qui met à disposition des jeunes pousses, son expérience et sa notoriété. Lors de l’opération UberChef en mars dernier, la startup MoiChef avait été par la suite contactée par des investisseurs, séduits par ce modèle atypique de distribution. Uber agit uniquement sur coup de coeur et aussi sur le contenu du message renvoyé par les protagonistes. Un élément intéressant pour toutes les startups qui ont potentiellement un projet à proposer ?