Maddyness

Première levée de 400 000 euros pour Smiirl et son compteur social media analogique

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Première levée de 400 000 euros pour Smiirl et son compteur social media analogique

Pepper Pepper Pepper
57 - trending  |  
Comments
Par Anais Richardin - 28 juillet 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

La startup Smiirl, à l’origine du compteur physique de fans Facebook pour les petits commerces, annonce avoir bouclé une première levée de fonds pour un montant global de 400 000 euros.


Créée en 2013, la société Smiirl, qui vise à créer un lien entre les entités physiques et digitales des commerces grâce aux objets connectés, annonce une première levée de fonds de 400 000 euros. Après avoir lancé le premier compteur physique analogique de fans Facebook à destination des commerces physiques, la startup entend poursuivre sur sa lancée.

[quote]“Nous avons retardé cette levée de fonds afin de rester concentrés sur la livraison de nos premiers clients et d’appréhender des savoirs faire qui nous étaient inconnus jusqu’alors. Nous avons aujourd’hui été capables, à trois, d’inventer un produit électronique, de le mettre sur le marché et de l’expédier dans plus de cinquante pays, il est temps maintenant de regarder vers l’avenir et d’aller plus loin pour imaginer les boutiques de demain », remarque Gauthier Nadaud, fondateur et président de Smiirl.[/quote]

1500 compteurs ont déjà été écoulés dans plus de cinquante pays, mais Smiirl souhaite industrialiser son compteur à grande échelle, et donner un coup de fouet à sa R&D. C’est pourquoi sont entrés au capital des business angels qui investissent à titre personnel. A ce tour de table s’ajoutent l’attribution d’un financement de 90 000 euros de Scientipôle Initiative pour les projets Hardware et un soutien bancaire accordé conjointement par la BNP et la BPI. Cette première levée marque ainsi le début d’une nouvelle phase de croissance pour Smiirl. Jusqu’à présent, la jeune pousse produisait en France et en Europe grâce  une poignée de partenaires, un process de fabrication qui ne permet pas à l’entreprise une production à grande échelle. Smiirl a ainsi saisi l’opportunité que lui tendait Orange de tester en exclusivité un programme de soutien aux startups hardware pour rencontrer des partenaires industriels et profiter des savoirs-faire du groupe. La production industrielle est ainsi déplacée en Asie.

Ouverture du marché et nouveaux produits

Smiirl aura donc les capacités de production nécessaires pour prospecter de nouveaux clients et passer d’un modèle de vente directe au développement d’un réseau de distribution international pour s’imposer comme la référence sur son marché. Avec cette volonté de travailler à l’invention de nouveaux produits et de générer de nouvelles interactions avec les plus connus des réseaux sociaux, Smiirl entend bien créer un réel écosystème d’objets designs et connectés : des objets qui seront autant de ponts entre les réalités physiques et virtuelles d’une marque, d’un commerce, d’une entreprise…

Par

Anais Richardin

28 juillet 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Nos Articles les plus lus
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge