Portfolio#fintech
15 septembre 2015
hugues le bret

Compte Nickel lève 10,2 millions d’euros pour disrupter le monde bancaire

Hugues le Bret est avant tout un personnage du monde bancaire français. Il est aussi à la tête d’une jeune entreprise innovante du nom de Compte Nickel, qu’il a cofondé avec Ryad Boulanouar, après avoir été quitté son poste de PDG de Boursorama, la banque en ligne de la Société Générale, mais aussi Directeur de la Communication du Groupe. En pleine affaire Kerviel, il quitte le navire avec une idée en tête : lancer la banque de demain.


[quote]Hugues Le Bret interviendra le 30 septembre 2015 à l’événement Startup Keynote à propos de la Disruption[/quote]


La Financière des Paiements Electroniques (FPE), éditrice de la marque Compte Nickel vient justement d’annoncer avoir bouclé un nouveau tour de table de 10,2 millions d’euros auprès du fonds Partech Ventures (4 millions) et La Financière IDAC, La Confédération des Buralistes de France, HGDLMA holding ainsi que ses fondateurs. Plus de 30 millions ont donc été apportés au total pour défendre cette banque atypique.

En effet, celle-ci est dématérialisée au sein des bureaux de tabac (1000 sont aujourd’hui agréés) et l’ouverture d’un compte bancaire se fait directement chez un buraliste, en temps réel, avec une simple pièce d’identité et un numéro de téléphone portable. 150 000 clients sont à ce jour membres de cet établissement, dont l’ambition est « d’attirer 1 million de nouveaux clients d’ici 3 ans. Avec les nouvelles offres que nous lançons comme le compte 12-18 ans, nous allons devenir un acteur incontournable des services financiers en France. » précise Ryad Boulanouar, Président de FPE et inventeur du Pass Navigo et de Moneo.

[quote]« Les fondateurs de Compte Nickel ont eu l’idée de s’appuyer sur le réseau des 27 000 buralistes pour distribuer le service. Quand on sait qu’il y entre chaque jour 10 millions de clients, cela donne une idée de la taille du marché potentiel de l’entreprise » raconte Philippe Collombel.[/quote]

Lancée en 2014, cette startup fait l’objet d’interrogation sur son projet, mais les fondateurs assurent aujourd’hui que le modèle économique est désormais prouvé et qu’ils sont en train d’entamer la phase de développement.

[quote]A relire : #FinTech : Les startups de demain seront-elles prêtes à « faire sauter la banque » ?[/quote]

Crédit Photo : Christophe Guibbaud/ABACAPRESS.COM