Maddyness

La stratégie de TF1 pour faire évoluer plus rapidement son organisation et ses activités

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

La stratégie de TF1 pour faire évoluer plus rapidement son organisation et ses activités

Pepper Pepper Pepper
258 - trending  |  
Comments
Par Vincent Puren - 23 septembre 2015 / 00H00 - mis à jour le 22 mars 2018

A l’heure des Netflix et autres Youtube, le géant français des médias TF1 prend actuellement un virage numérique majeur. L’Open Innovation est ainsi au cœur de sa stratégie, comme nous l’explique Olivier Abecassis, Directeur Général d’e-TF1.


L’Open Innovation fait partie intégrante de notre économie et va jusqu’à transformer nos entreprises. Des secteurs entiers se sont créés sur ces modèles d’économie solidaire et partagée. Ils se basent sur l’idée qu’il est plus efficace et rapide — dans un esprit de travail collaboratif — de ne plus se baser principalement sur sa seule et propre recherche pour innover.

C’est une manière d’intégrer des compétences ou de faire évoluer plus rapidement son organisation en s’inspirant d’autres secteurs, d’autres méthodes. L’objectif ? S’adapter suffisamment vite aux mutations de nos marchés et aux nouveaux types de concurrence.

Il devient donc primordial de s’ouvrir et de regarder comment le monde évolue, s’adapte et se transforme.TF1 , le géant de l’audiovisuel français a par exemple analysé les actions des uns et des autres pour proposer aujourd’hui un dispositif qui permet à une startup, une PME de pouvoir présenter son produit, son idée, son concept.

[quote]« Notre organisation nous permet de répondre rapidement à cette sollicitation et de lui répondre avec les moyens adéquats » explique Olivier Abecassis, Directeur Général d’e-TF1 [/quote]

L’Open Innovation va également permettre à TF1 de s’enrichir de méthodologies et d’organisations agiles que sont celles des startups. Le média tricolore attend des différentes collaborations, un enrichissement réciproque nécessaire à la transformation et au développement constructif des startups.

C’est ainsi que TF1 propose à ces sociétés agiles, de venir travailler en son sein, avec un engagement de réactivité. Sa nouvelle équipe innovation s’est structurée depuis 6 mois avec des nouveaux profils, jeunes, dynamiques et capables de réagir, de comprendre le langage de ces jeunes pousses, voire même de pivoter d’un jour à l’autre si le marché ne répond pas favorablement.

[quote]« Nous avons commencé le travail de scrutation des écosystèmes de startups en France, en Europe, en Israël et aux Etats-Unis » révèle Olivier Abecassis [/quote]

Le média cherche donc à améliorer sa rapidité et son agilité, mais recherche surtout de nouveaux axes de transformation, à ne pas manquer.

Une démarche d’Open Innovation structurée autour de 3 piliers

A travers le groupe Bouygues, TF1 fait partie depuis 2008 d’un laboratoire d’Open Innovation, le Minatec Ideas Laboratory, adossé au CEA de Grenoble. Avec d’autres grands industriels français, comme ENGIE, Renault, Leroy Merlin, des universitaires et des PME locales, TF1 se projette dans les modifications sociétales et recherche à adapter ses contenus, ses modèles aux évolutions inévitables de notre société.

Olivier Abecassis, Directeur Général d'e-TF1

Olivier Abecassis, Directeur Général d’e-TF1

Plus récemment, TF1 vient de lancer un dispositif global orienté sur des collaborations de plusieurs niveaux .

#1 les étudiants offrent un extraordinaire vivier de créativité et un regard neuf et disrupteur sur ses métiers, c’est la raison pour laquelle TF1 a structuré un programme très intégré avec l’EPITECH en proposant aux étudiants en dernière année d’accompagner leur création d’entreprise dans le cadre de leur stage de fin d’études chez TF1.

#2 Le marché en France offre des compétences technologiques riches et de nombreuses startups peuvent apporter une forte valeur au groupe : grâce à leurs organisations agiles, elles sont capables de développer de nouveaux concepts rapidement et s’appuyer sur des partenaires tels que TF1 pour se lancer sur le marché et pour se construire une légitimité. L’ambition du groupe est d’impliquer ses métiers pour faire aboutir ces projets avec de vrais contrats commerciaux.

#3 Enfin, la stratégie de diversification et d’investissement du groupe, regarde en permanence le marché pour devenir un partenaire financier incontournable de certaines startups pertinentes avec ses stratégies de développement.

Trouver un équilibre réaliste entre le grand groupe et la startup

Il est trop tôt pour tirer des enseignements de cette démarche d’Open Innovation. Toutefois pour Olivier Abecassis, la mise en place d’une structure souple, agile et jeune, capable de parler le langage des startups, de ces entrepreneurs est déjà un pari atteint.

[quote]« Une startup n’a pas de temps à perdre, c’est comme un papillon qui vient d’éclore et qui sait déjà qu’elle doit trouver ses premiers clients avant une certaine date, elle est condamnée à réussir » rappelle Olivier Abecassis[/quote]

Les grands groupes qui ne sont pas structurés pour répondre aux demandes des startups, peuvent effectivement les mettre en danger, en multipliant le nombre de contacts ou en ne répondant pas assez rapidement aux questions de la startup. L’échelle de temps entre ces deux mondes n’est pas le même, il faut trouver un amortisseur capable de répondre rapidement à la plupart des questions.

En bref, l’enjeu pour les grands groupes et pour les startups est de trouver un équilibre réaliste en construisant un modèle de collaboration efficace et adapté aux contraintes des deux parties . Le grand groupe doit exposer aux startups ses contraintes et être capable de flexibilité quand il le faut, tandis que la startup doit être capable de comprendre le besoin réel de son client sans vouloir le faire rentrer dans une case figée. La clé du succès est de créer une relation partenariale fondée sur une communication transparente, l’empathie et la compréhension des enjeux de chacun.

C’est la raison pour laquelle la direction de l’innovation TF1 regroupe des profils issus de différents horizons pour pouvoir atteindre cet équilibre.

[quote] « Certains connaissent parfaitement bien le groupe et sont capables de trouver les bons sponsors pour faire aboutir les projets, d’autres sont des entrepreneurs, bizdev ou anciens startupeurs qui comprennent parfaitement les contraintes des startups et les enjeux de la relation client » conclue Olivier Abecassis [/quote]

L’objectif de cette diversité est d’avancer rapidement et de faire aboutir des projets concrets.

[quote]Pour approfondir :

#OpenInno : Récit d’une fructueuse collaboration entre M6 et la startup Bird Office

#OpenInno : Le groupe média Amaury compte réinsuffler l’esprit entrepreneurial en interne
[/quote]

Par

Vincent Puren

23 septembre 2015 / 00H00
mis à jour le 22 mars 2018
Articles les plus lus du moment

12 startups qui s'engagent contre le gaspillage alimentaire

Technologies
Par Maëlle Lafond - 09H00vendredi 16 octobre 2020
Next

La faillite de Quibi annonce-t-elle l'éclatement de la bulle tech ?

Finance
Par Geraldine Russell - 10H00lundi 26 octobre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge